L’histoire de KUKA

L’histoire de KUKA commence en 1898 avec Johann Josef Keller et Jakob Knappich à Augsbourg. Depuis lors, l’entreprise est synonyme d’idées et d’innovations « made in Germany ». KUKA figure aujourd’hui parmi les premiers fournisseurs de solutions d’automatisation intelligentes.

1898 – 1920

1898 : KUKA allume la lumière

Johann Josef Keller et Jakob Knappich fondent une usine de gaz d’acétylène à Augsbourg et proposent ainsi un service d’éclairages privés et publics peu coûteux.

 

1905 : Les prix chutent, l’offre augmente

Cependant, les sources lumineuses électriques n’accélèrent la chute des prix du gaz d’acétylène que pendant quelques années après la fondation de l’entreprise.

C’est pourquoi la société Keller und Knappich GmbH élargit sa production en y ajoutant une nouvelle invention : le soudage autogène. C'est à partir de cette époque que KUKA a continuellement posé de nouveaux jalons dans le domaine de la technique de soudage.

Jakob Knappich (à gauche) et Johann Josef Keller sont les fondateurs de KUKA.

Déjà dans les années 20, Keller et Knappich utilisaient de plus en plus une abréviation de télégramme : Le nom KUKA est né de l'association des premières lettres de « Keller und Knappich Augsburg ». Cette abréviation deviendra une marque.

Le développement du logo KUKA de 1898 à nos jours.

1920 – 1970

1920 : Élargissement de la gamme de produits et des marchés

Très vite, KUKA commence à utiliser son savoir-faire dans le domaine de l’usinage industriel et artisanal par soudage et diversifie son activité dans d’autres secteurs.

L’entreprise fabrique, entre autres, de grands conteneurs et des carrosseries de véhicules

Quelques décennies plus tard, KUKA s’est d’ores et déjà affirmée en tant que leader du marché européen dans le domaine des véhicules utilitaires.

Un véhicule utilitaire KUKA de 1920.

1939 : Coup gagnant

KUKA élargit sa gamme de produits et fabrique en 1939 la première pince électrique de soudage par points en Allemagne.

1949 : KUKA s'étend et se lance dans de nouveaux secteurs

L’offre s’étend au-delà des installations de soudage et des grands conteneurs.

Avec une hauteur de 64 mm et un poids de 5 kilos, la machine à écrire portable « Princess » voit le jour ; une petite merveille de mécanique de précision.

Le métier circulaire « Selecta » fait également son arrivée sur le marché et permet une fabrication plus rapide et plus flexible dans l’industrie textile.

Élargissement de la gamme de produits : Le métier circulaire « Selecta ».

1956 : Le succès inévitable 

KUKA commercialise la première installation de soudage automatique pour réfrigérateurs et machines à laver.

KUKA fournit également la première chaîne de transfert de soudage par points multiples à la société Volkswagen AG.


1966 : Techniques de soudage innovantes

KUKA établit une nouvelle technologie de soudage : le soudage par friction. Durant les années qui suivent, un grand nombre d’innovations supplémentaires s’ensuit, comme par exemple le soudage rapide ou le soudage par friction avec positionnement.

Une chaîne de transfert de soudage par points multiples de 1956.

1970 – 2000

1971 : KUKA se consacre aux robots

La première chaîne de transfert de soudage à exploitation robotisée d’Europe est construite pour Daimler-Benz.


1972 : Plus de sécurité, de rapidité et de résistance

KUKA présente la première machine de soudage Magnetarc. Le procédé est, en permanence, optimisé. Jusqu’à présent, ce procédé est l’un des plus rapides et des plus fiables pour l’assemblage de pièces devant résister durablement aux plus grandes sollicitations.

Une machine de soudage à l'arc magnétique en action

1973 : Famulus, le pionnier de la robotique

KUKA entre dans l’histoire en tant que pionnier de la robotique en développant le premier robot industriel au monde avec six axes à entraînement électromécanique.

 

1989 : La qualité porte ses fruits

KUKA est le numéro 1 parmi les constructeurs d'installations de soudage en Europe.
Le site fondé dans les années 80 en Amérique du Nord prospère également.

En avance sur son temps : le robot industriel FAMULUS de 1973.

1996 : Commande de robot avec PC

KUKA est le premier fabricant de robots à oser un changement de paradigme et à passer à la commande de robot basée sur PC.

1998 : Dans l’empire du Milieu

Des robots sont livrés à l’usine Audi de Changchung. KUKA fait partie des premières entreprises actives dans le monde entier à exporter des robots en Chine.

Les années qui suivent, KUKA ouvre plusieurs succursales et sites de production en Chine.

2000 - aujourd'hui

2001 : Robots pour la médecine

Les robots KUKA sont utilisés dans le premier système de radiochirurgie au monde à être guidé par robot : « Cyberknife ». Ce système permet de traiter des tumeurs inopérables ou nécessitant une intervention chirurgicale complexe.


2006 : KUKA en tant que solution complète

KUKA établit les KUKA Toledo Production Operations en Amérique du Nord, sur commande du groupe Chrysler, pour l’ensemble de la fabrication de la carrosserie de la Jeep Wrangler.

Le système de radiochirurgie « Cyberknife » permet un traitement efficace de tumeurs.

2007 : Détenteur de record mondial à six axes

La limite magique des 1 000 kg de charge est franchie. Le KR 1000 TITAN de KUKA obtient une nomination dans le livre Guinness des records en tant que robot industriel à six axes le plus fort au monde.


2010 : Un robot flexible à succès

Au pied levé, le KR QUANTEC de KUKA et sa classe de charge unique deviennent la série de robot la plus vendue au monde.

Le robot industriel à six axes le plus fort du monde : KUKA KR 1000 TITAN.

2013 : Main dans la main avec le collègue robot

Le LBR iiwa est le premier robot sensitif, et donc autorisé pour la Collaboration Homme-Robot (HRC) directe, fabriqué en série au monde.

Avec le LBR iisy, la "success story" des Cobots continue. Il peut être utilisé pour la production en série industrielle comme dans un environnement de postes de travail dynamiques et non structurés.

Le LBR iiwa de KUKA rend la Collaboration Homme-Robot possible.

2014 : KUKA continue sa croissance

La société KUKA AG et la société Swisslog Holding AG fusionnent. Swisslog permet à KUKA d’avoir accès à des marchés en pleine croissance tels que la logistique et l’industrie pharmaceutique.

2018 : KUKA120 – Thinking Orange

En 2018, KUKA célèbre son anniversaire. Il y a 120 ans, Johann Josef Keller et Jakob Knappich ont allumé la lumière - aujourd’hui, KUKA est l’un des premiers fournisseurs de solutions d’automatisation intelligentes au monde pour l’Industrie 4.0.

Vidéo sur l’histoire de KUKA à l’occasion de ses 120 ans.
Réglages des cookies OK et découvrir KUKA

Ce site internet utilise des cookies (en savoir plus) afin de vous proposer le meilleur service en ligne. Si vous continuez à utiliser notre site internet, nous n’aurons recours qu’aux cookies techniquement nécessaires. Si vous cliquez sur « OK et découvrir KUKA », vous acceptez en plus l’utilisation de cookies de marketing. En cliquant sur « Paramètres des cookies », vous pouvez sélectionner le type de cookies employé.

Réglages des cookies