L’histoire de KUKA

L’histoire de l’entreprise KUKA commence en 1898 avec Johann Josef Keller et Jakob Knappich à Augsbourg. Depuis plus de 100 ans, nous sommes synonyme d’idées et d’innovations qui nous permettent de bénéficier d’un succès international. Aujourd’hui, nous nous situons parmi les premiers fournisseurs de robotique, de techniques d’installations et d’ingénierie de systèmes.

KUKA est née

En 1898, Johann Josef Keller et Jakob Knappich fondent l’usine d’acétylène pour éclairages à Augsbourg. L'objectif est de produire des éclairages privés et publics peu coûteux. 

En 1905, la société Keller und Knappich GmbH élargit sa production en y ajoutant une nouvelle invention : le soudage autogène. À partir de cette époque KUKA posera toujours de nouveaux jalons dans le domaine de la technique de soudage. En 1936, KUKA construit la première pince électrique de soudage par points en Allemagne.

Déjà dans les années 20, Keller et Knappich utilisaient de plus en plus une abréviation de télégramme : Le nom KUKA est né de la réunion des premières lettres de « Keller und Knappich Augsburg ». Cette abréviation deviendra une marque.

Le métier circulaire Selecta été mis sur le marché dans le souci d’élargir l’offre au-delà des processus de soudage.

KUKA contribue aux innovations dans le domaine de la technique de soudage

Très vite, KUKA commence à utiliser le savoir-faire du domaine de l’usinage industriel et artisanal par soudage et découpe également dans d’autres secteurs. L’entreprise fabrique de grands conteneurs et construit des carrosseries de véhicules avec un succès tel que KUKA devient leader du marché européen dans le domaine des véhicules utilitaires en 1966.

Parallèlement, le domaine des installations de soudage est en croissance. En 1956, KUKA construit les premières installations de soudage automatiques pour réfrigérateurs et machines à laver et fournit la première chaîne de soudage par points multiples à la société Volkswagen AG. En 1971, KUKA construit la première chaîne de transfert de soudage avec des robots pour Daimler Benz. Ceci permet de bénéficier d’une production nettement plus rapide et plus rentable.

KUKA développe constamment les technologies de soudage tout au long de son histoire. À partir de 1966, KUKA établit le soudage par friction. Un grand nombre d’innovations s’ensuit, comme par exemple le soudage rapide ou le soudage par friction avec positionnement. En 1972, la première machine de soudage à l'arc magnétique est présentée.

KUKA s'étend et se lance dans de nouveaux secteurs

Afin de réduire la dépendance envers les machines à souder et la construction de véhicules utilitaires communaux, de nouveaux champs d'activité sont explorés. En 1964, Keller & Knappich mettent la plus petite machine à écrire, la « Princess » sur le marché.

Fusion de KUKA et IWK

En 1970, la société KUKA GmbH fusionne avec la société Industrie-Werke Karlsruhe AG. L’entreprise se nomme alors Industrie-Werke Karlsruhe Augsburg Aktiengesellschaft, en bref, IWKA AG. Le siège se trouve à Karlsruhe. Trois secteurs d’activité sont formés à Augsbourg :

  • Technique de l’environnement
  • Technique de soudage
  • Technique de l’armement

De plus, la nouvelle société IWKA AG étendra ses activités aux domaines des machines d'emballage, de la technique du textile, de la technique de régulation, de la technique de formage et des machines-outils.

En parallèle, KUKA travaille sur des innovations supplémentaires dans le domaine de la technique de soudage. En 1972, l’entreprise présente la première machine de soudage à l'arc magnétique. Jusqu’à présent, ce procédé est l’un des plus rapides et des plus fiables pour l’assemblage de pièces devant résister aux plus grandes sollicitations.

En 1979, les différents secteurs d’activité de la société IWKA AG sont transformées en sociétés indépendantes. La société anonyme devient une société holding pour le la construction internationale de machines et d’installations.

 EN 1995, la robotique est issue de la société KUKA Schweißanlagen + Roboter GmbH.

KUKA rentre dans l’histoire en tant que pionnier de la robotique

En 1973, KUKA rentre dans l’histoire en tant que pionnier de la robotique et développe le FAMULUS, le premier robot industriel au monde avec six axes à entraînement électromécanique. En 1996, KUKA était le premier fabricant de robots à miser sur une commande ouverte basée sur PC. En 2007, arrivée du KR titan sur le marché : avec une capacité de charge de 1 000 kilogrammes et une portée de 3 200 millimètres, il est le robot industriel à 6 axes le plus grand et le plus fort au monde. Il figurera dans le livre Guinness des records.

En 2013, KUKA annonce l’arrivée d’une nouvelle génération de robots : avec le LBR iiwa, KUKA présente le premier robot léger au monde apte à l’industrie (robot sensible) avec système sensoriel intégré dans chaque axe.

IWKA AG redevient KUKA

En 1999/2000, la société IWKA AG reprend diverses activités d’emballage du groupe Rheinmetall et du groupe anglo-américain BWI. Elle devient ainsi un des premiers fournisseurs de machines et d’installations d’emballage.

À partir de 2004, la société IWKA AG se concentre sur la technologie d’automatisation dans les secteurs d’activité clés de la robotique ainsi que de la technique d’installations et de l’ingénierie de systèmes. Les activités des autres secteurs sont vendues petit à petit. Dès 2007, KUKA se sépare des secteurs de la technique de processus, technique de production et technique d’emballage pour l’industrie des biens de consommation. Ensuite, l’entreprise change de raison sociale et devient la société anonyme KUKA Aktiengesellschaft en 2007. Le siège de l’entreprise est ramené à Augsbourg.

KUKA devient l’Automation Powerhouse global

KUKA se développe et devient une entreprise globale. L’entreprise est présente depuis 1981 en Amérique du Nord avec son propre site. Le développement de la présence sur le marché a continué à s’accentuer depuis lors. La KUKA Robotics Corporation ayant son site à Shelby Township (Michigan) a été fondée en 1997. En avril 2013, KUKA a acheté le commerce de construction d’installations du spécialiste de techniques de soudage et sous-traitant automobile Utica Companies avec son siège à Shelby Township, dans le Michigan. La même année, la millionième carrosserie en blanc a été produite pour la jeep Wrangler JK chez KUKA Toledo Production Operation (KTPO) à Toledo (Ohio). KUKA Systems figure aujourd’hui parmi les plus grands fabricants de systèmes de fabrication pour l’industrie automobile en Amérique du Nord.

Depuis de nombreuses années déjà, KUKA est représentée avec de nombreuses filiales en Asie. La Chine est le marché en croissance le plus grand pour l’automatisation. Le siège principal des affaires en Asie se trouve à Shanghai. Les robots livrés dans le marché asiatique partent de là. Dès l’an 2000, la société KUKA Robotics China Co., Ltd a été fondée officiellement. En 2014, la nouvelle production de robots a ouvert à Shanghai. 

La même année, la société Reis GmbH & Co. KG Maschinenfabrik ayant son site à Obernburg am Main est intégrée à la société KUKA AG. Après deux années d’appartenance, la société donne KUKA Industries GmbH & Co. KG comme raison sociale. Alema Automation SAS, un fournisseur de solutions d’automatisation pour l’industrie aéronautique ayant son siège à Bordeaux est acquis en 2014. Cette entreprise dispose d’un savoir-faire particulier en matière d’applications dans le domaine du taraudage et rivetage automatisé de pièces d’avions. En 2014, la société KUKA AG et la société Swisslog Holding AG fusionnent également. Swisslog permet à KUKA d’avoir accès à des marchés en croissance particulièrement attractifs tels que la logistique de stockage et l’industrie pharmaceutique.

Aujourd'hui, KUKA est l'un des premiers fournisseurs de solutions d’automatisation. En tant que leader en matière de technologie, KUKA définit des standards dans le monde entier. Outre son siège principal au site de production et de développement d’Augsbourg, le groupe est représenté au niveau international par environ 100 sociétés.

KUKA est synonyme d’innovations dans le monde de l'automatisation et est le moteur de l’Industrie 4.0.

Nous utilisons des cookies afin de vous proposer le meilleur service en ligne. En savoir plus.

OK