Choisissez votre emplacement:

Pays

Veuillez choisir une langue:

  • Allemand / German
  • Anglais / English
  • Allemand / German
  • Anglais / English
  • Français / French
  • Allemand / German
  • Anglais / English

Des robots pour les artisans : Une cabane dans les arbres grâce au robot charpentier

La menuiserie Decker à Itter au Tyrol fait confiance à une KR 360 depuis environ quatre ans. Grâce à l'automatisation, l'entreprise réalise désormais de nouveaux projets de plus grande envergure. Grâce à une conception interne, il est possible de tourner même des troncs d'arbre de trois tonnes. Pourquoi le chef de projet Martin Decker ne veut plus se passer du robot.


Une vieille fraiseuse CNC a atteint ses limites

Un robot dans un atelier de menuiserie ? Au début, Martin Decker ne pouvait pas imaginer que cela fonctionne. "Mais je dois reconnaître que cela a ouvert certaines portes", déclare le charpentier et chef de projet d'Itter, dans le Tyrol. Il y a environ quatre ans, l'artisan a été confronté à un projet pour un architecte en Angleterre qui a poussé la vieille toupie CNC à ses limites. "Il s'agissait d'un grand banc à bascule dans lequel un siège devait être fraisé. Mais la hauteur d'usinage de la toupie CNC à cinq axes était trop petite", explique Decker. Ils ont donc cherché des solutions de rechange et, par hasard, sont tombés sur un robot. "Nous avons trouvé un fournisseur au Tyrol qui avait un robot KUKA", se souvient-il. C'était un KR 360 - qui n'a eu que des effets positifs.

Le robot peut choisir entre un total de douze accessoires différents pour fraiser ou poncer diverses formes libres. (Source : Menuiserie Decker)

Des formes libres inhabituelles et des cabanes géantes dans les arbres sont devenues possibles.

Avec l'aide du nouveau collègue robot, il est désormais possible de s'attaquer à des projets encore plus importants. "Nous avons pu fraiser des pièces pour d'immenses cabanes dans les arbres, ainsi que des limons d'escalier elliptiques ou des formes libres inhabituelles", explique Decker. Les limons d'escalier sont des parties latérales porteuses d'un escalier qui peuvent également être prolongées par une main courante. "Grâce à une conception exclusive, des troncs d'arbres pesant jusqu'à trois tonnes peuvent même être serrés et traités comme dans un tour", précise le menuisier. Le robot lui-même se trouve au sous-sol de l'usine, où il dispose de sa propre cellule. Celle-ci mesure environ 13 mètres sur 6. Trois ouvriers en sont responsables, qui peuvent tous programmer sur le contrôleur KR-C4. Le "nouveau" robot est un KR 360 L 280 ; son prédécesseur a été gravement endommagé dans un incendie.

Grâce à plusieurs conceptions exclusives, la KR 360 peut également fraiser des sculptures dans sa cellule, qui mesure environ 13 mètres sur six et qui est elle-même montée sur un plateau rotatif. (Source : Menuiserie Decker)

Un incendie a détruit des parties de l'usine

Brand zerstoert Teile des BetriebsLe 11 novembre 2019, un important incendie a détruit des parties de l'usine - notamment le premier robot KUKA, également un KR 360. "Pour nous, il était clair juste après que nous allions acquérir un autre robot. Et nous en acquerrons également un nouveau après l'actuel", explique Decker. Aujourd'hui, il ne veut plus se passer de l'assistance technique. Le plus grand projet que le robot a maîtrisé jusqu'à présent est un escalier de huit mètres de long et d'environ deux mètres de haut, dans lequel des marches et une main courante ont été fraisées. Le robot dispose de neuf axes au total. Grâce au guidage linéaire et à la possibilité d'installer des pièces sur un plateau rotatif, il est possible de fraiser des figures et des sculptures à la verticale. En outre, le robot dispose d'un changeur d'outils dans sa cellule avec douze fixations différentes. En plus des robots individuels, KUKA propose des cellules de fabrication complètes pour les petites et moyennes entreprises artisanales : La solution KUKA cell4_production est très flexible, mise en réseau numériquement et prête à être utilisée immédiatement.

La menuiserie en route dans le monde entier

La menuiserie Decker compte 42 employés et opère dans le monde entier depuis environ 40 ans. L'automatisation dans l'entreprise n'a eu que des effets positifs : "Au lieu de licencier des employés, nous en avons même embauché deux de plus", déclare Decker. D'autres menuiseries des environs leur confiaient la fabrication de pièces spéciales. En outre, dit-il, ils sont devenus plus attrayants pour les apprentis, qui acquièrent également des compétences supplémentaires en matière de commande numérique dans le cadre d'un programme de formation de quatre ans pour les techniciens en menuiserie. La conclusion de M. Decker sur l'acquisition du robot : "Il faut oser franchir cette étape - et aussi devenir soi-même un peu inventif. Mais cela en vaut la peine".

 

Un robot dans les métiers spécialisés s'amortit très rapidement - même dans les entreprises de 5 employés ou plus. Vous pouvez découvrir comment un robot peut aussi donner un coup de main dans votre entreprise sur le site Internet de KUKA.

 

Vous pouvez également en savoir plus sur ce sujet sur le blog KUKA dans notre série "La robotique. Un marteau pour les artisans".

Sur l'auteur:
Sebastian Schuster
Responsable mondial des relations publiques
En savoir plus sur Sebastian Schuster
Article suivant

Cela pourrait également vous intéresser

Ce site internet utilise des cookies (en savoir plus) afin de vous proposer le meilleur service en ligne. Si vous continuez à utiliser notre site internet, nous n’aurons recours qu’aux cookies techniquement nécessaires. Si vous cliquez sur « OK et découvrir KUKA », vous acceptez en plus l’utilisation de cookies de marketing. En cliquant sur « Paramètres des cookies », vous pouvez sélectionner le type de cookies employé.

Réglages des cookies