Un petit robot KUKA initie des étudiants à la technique la plus récente

Un robot KUKA peut être utilisé pour les cours à l’école supérieure westphalienne de Gelsenkirchen. Le robot est en mesure de renvoyer des balles de façon autonome. KUKA patronne le projet dans le cadre de KUKA Education.

20 avril 2017

Un robot KUKA transmet des connaissances pratiques

« L’objectif de l’application robotisée est d’initier les étudiants aux nouvelles techniques. », explique Prof. Dr. -Ing. Markus Rüter, du domaine de la technique de commande et de régulation dans l’école supérieure westphalienne de Gelsenkirchen. Le robot KUKA de type KR 6 R700 utilisé pour ce faire renvoie des balles lancées depuis une distance d’environ cinq mètres à l’aide d’une barre montée à son bras. Le robot utilisé, le contrôleur de robot et le logiciel correspondant ont été mis à disposition par KUKA dans le cadre de KUKA Education, faisant des offres aux écoles et aux universités.
Un robot KUKA initie des étudiants de l’école supérieure de Gelsenkirchen à la technique la plus récente.

Calcul précis de la hauteur à l’aide de grilles photoélectriques

Dans le cadre de l’application, deux grilles photoélectriques sont montées l’une derrière l’autre. Celles-ci enregistrent la vitesse et la hauteur de la balle de tennis lancée. En se basant sur ces deux données, la vitesse d’envoi, la trajectoire de vol et la hauteur d’impact sont calculées. La transmission de l’information est effectuée en tant que « valeur analogique ». Pour ce faire, une tension de 0 à 10 volts est transmise des grilles photoélectriques au robot. Une hauteur d’impact précise est affectée à chaque tension. Le robot sait ainsi à quelle hauteur il doit se déplacer.
1.Wehrt geworfen Bälle ab: KUKA Roboter an der WH Gelsenkirchen.
Renvoie des balles avec habileté : le robot KUKA à l’école supérieure de Gelsenkirchen.

Le petit robot KUKA travaille à l’intersection de différents domaines


« Le robot est soumis à une sollicitation maximum. Il doit traiter le signal entrant en l’espace de millisecondes et se déplacer à la hauteur correspondante. », explique le professeur Rüter, ayant déjà des plans pour une extension de l’application sur son bureau. Jusqu’à présent, le robot ne renvoie les balles que dans une dimension de l’espace. « Dans la prochaine étape, le robot devra pouvoir se déplacer non seulement en hauteur, mais également sur les côtés. », promet M. Rüter. C’est alors, au plus tard, que le robot devrait garantir les arrières de façon plus sûre qu’un gardien de buts.

Nous utilisons des cookies afin de vous proposer le meilleur service en ligne. En savoir plus.

OK