Des étudiants apprennent à programmer des robots

L’école supérieure de Ulm propose la matière facultative « Robotique ». Les étudiants suivant ce cours apprennent à programmer les robots KUKA. Ils en profitent pour faire différentes expériences passionnantes. La matière facultative intéresse de plus en plus de personnes.

6 décembre 2017

Un robot apprend à dessiner

Le Prof. Dr. Klaus Schlickenrieder et son collègue, le Prof. Dr.-Ing. Manfred Wehrheim de la faculté de technique de production et de gestion de production encadrent à tour de rôle la matière facultative Robotique à l’école supérieure de Ulm. Un des thèmes du cours : programmer le robot de façon à ce qu’il saisisse un stylo et puisse l’utiliser pour dessiner. L’augmentation de la demande entraîne aussi l’augmentation de la gamme de cours proposés. Les nouveaux programmes KUKA.OfficeLite et KUKA.SimPro 3.0 permettent à plusieurs étudiants de travailler sur les robots
Un nouveau projet à l’école supérieure de Ulm optimise la fonction de préhension du robot. 

Les étudiants apprennent d’abord la théorie, puis la pratique de la robotique.

Le cours est proposé à chaque semestre et est composé d’une partie théorique et d’une partie pratique. « Lors des cours magistraux, nous nous consacrons tout d’abord à l’acquisition des connaissances de base nécessaires. Ensuite, les étudiants peuvent mettre leur savoir en pratique en formant des équipes de projet sur un robot », explique M. Schlickenrieder. Pour ce faire, le cours de robotique dispose d’une cellule robotisée avec un robot KUKA de typeKR 3 AGILUS ainsi que d’un KR 30. Ceci est trop peu, car le nombre de personnes intéressées est supérieur aux places libres.

Nous voulons faire découvrir la robotique aux étudiants venant de toutes les disciplines. Les diverses possibilités d’utilisation des robots nous aident à enseigner cette thématique passionnante de façon compréhensible à tous.

Prof. Dr. Klaus Schlickenrieder

Le logiciel KUKA permet d’élargir la gamme de cours

M. Schlickenrieder et M. Wehrheim travaillent à l’augmentation du nombre de participants. Les programmes KUKA.OfficeLite et KUKA Sim 3.0 sont actuellement installés. Avec le contrôleur de robot virtuel KUKA.OfficeLite, il est possible de créer des programmes hors ligne sur l’ordinateur. Il est ainsi possible d'enseigner et d’encadrer plusieurs étudiants parallèlement. « À partir du deuxième semestre à venir, le programme sera disponible pour les étudiants », promet M. Schlickenrieder.
 

L’école supérieure agrandit la cellule robotisée

Dans le cadre d’un projet, un groupe d’étudiants a permis au KR 3 AGILUS de saisir un stylo et de dessiner différentes formes géométriques en fonction de la programmation, comme par exemple des carrés ou des méandres sur une feuille de papier. De plus, le robot est en mesure de saisir des éléments de construction cylindriques et de les empiler de façon à former une pyramide à trois étages. En se basant là dessus, un autre groupe apprend à continuer le développement de l’application et optimise le préhenseur du robot dans ce contexte. De plus, on teste si le robot peut être relié à Cloud.  
Le petit robot KR 3 AGILUS de KUKA empile des éléments de construction de façon à former une pyramide.

Nous utilisons des cookies afin de vous proposer le meilleur service en ligne. En savoir plus.

OK