KUKA atteint ses objectifs revus et met des mesures en matière d’efficacité en œuvre

28 mars 2019

  • La rentrée de commandes diminue de 8,5% pour atteindre 3,3 milliards d’euros

  • Les recettes diminuent de 6,8% pour atteindre 3,2 milliards d'euros

  • L’EBIT avant allocation de prix d’acquisition, investissements de croissance et frais de réorganisation est de 96,4 millions d’euros (marge EBIT : 3,0%)

  • Le résultat après impôts est de 16,6 millions d’euros.

  • Lancement de mesures pour l’augmentation de l’efficacité

  • KUKA prévoit la suppression de 350 postes à plein-temps à Augsbourg au cours de l’année

  • Guidance 2019 : Recettes supérieures à 3,3 milliards d’euros et marge EBIT de 3,5% avant l’évaluation finale des frais de réorganisation en cours

    L’exercice 2018 a soumis KUKA à de nombreux défis. Le ralentissement de la conjoncture s’est fait ressentir de façon renforcée à partir du quatrième trimestre et nos clients se sont montrés plus réticents lorsqu’il s’agissait de prendre des décisions en matière d’investissement. Des influences négatives venant du secteur des projets sont venues s’y ajouter. C’est pourquoi KUKA a revu son pronostic pour l’exercice écoulé et a lancé un ensemble de mesures d’urgence.

    « Nous travaillons sans relâche pour améliorer notre efficacité, nous nous soumettons à une discipline rigoureuse en matière de coûts et nous allons apporter une attention plus grande aux besoins concrets de nos clients sur leurs marchés régionaux », explique Peter Mohnen, président-directeur général de la société KUKA AG. « Pour ce faire, nous allons réaliser de façon systématique le plan de mesures que nous avons lancé. »

    Au cours de l’exercice écoulé, le groupe KUKA a réalisé une rentrée de commandes s’élevant à 3 305,3 millions d’euros, ce qui était inférieur de 8,5% à la valeur de l’année précédente (2017 : 3 614,3 millions d’euros). La cause principale a été le ralentissement de la conjoncture qui s’est particulièrement fait ressentir sur deux de nos marchés principaux : l’industrie automobile et l’industrie électronique. C’est en Europe que les rentrées de commandes ont été réalisées en majeure partie.

    Les recettes du groupe KUKA ont atteint une valeur de 3 242,1 millions d'euros au cours de l'année 2018. Le chiffre d’affaires a donc reculé de 6,8% par rapport à l’année précédente (3 479,1 millions d’euros). Ici aussi, le recul de nos marchés principaux s’est fait ressentir. KUKA réalise plus de la moitié de son chiffre d’affaires avec l’industrie automobile et l’industrie électronique. Le ralentissement de la croissance en Chine, un de nos marchés les plus importants, est venu s’y ajouter.

    Le Book-to-Bill Ratio, c’est-à-dire le rapport entre les rentrées de commandes et les recettes au niveau du groupe était supérieur à 1, avec 1,02 (2017 : 1,04) pour l’exercice 2018, ce qui signale un bon volume de travail.

    Le carnet de commandes du groupe KUKA a atteint une valeur de 2 055,7 millions d'euros à la fin de l'année 2018. Ceci représente un léger recul de 4,7% par rapport à la valeur de l’année précédente (2017 : 2 157,9 millions d’euros) et laisse prévoir un bon volume de travail pour l’année 2019.

    En ce qui concerne le résultat avant intérêts et impôts (EBIT), avant allocation de prix d’acquisition, investissements de croissance et frais de réorganisation, le groupe KUKA a réalisé un bénéfice de 96,4 millions d’euros (2017 : 148,3 millions d’euros). Ceci correspond à une marge EBIT de 3,0% (2017 : 4,3%) En prenant toutes les dépenses en compte, le résultat avant intérêts et impôts du groupe KUKA s’élevait à 34,3 millions d’euros en 2018 (2017 : 102,7 millions d’euros). La marge EBIT correspondante était de 1,1% (2017 : 3,0%). Ce recul était attribué à la baisse du secteur des projets et aux mesures concernant l’augmentation de la profitabilité. 

    À l’exercice 2018, le Free Cashflow du groupe KUKA était de -213,7 millions d’euros. À titre de comparaison, l’année précédente, la valeur était de -135,7 millions d’euros. Le renforcement des investissements dans de nouveaux locaux de production, la transformation d’une installation de production ainsi que l’augmentation du Trade Working Capital ont influencé le Free Cashflow. 

    Lors de l’année de référence, le groupe KUKA employait 14 235 personnes. Le nombre d’employés était donc égal à celui de l’année précédente (2017 : 14 256).

    Mise en œuvre de l’ensemble de mesures 

    KUKA se prépare pour la modification des conditions générales et réalise de façon systématique le plan de mesures lancé dès janvier. Pour ce faire, un programme d’efficacité a été mis en place. L’objectif : économiser 300 millions d’euros d’ici 2021. Un montant de l’ordre de plusieurs dizaines de millions d’euros a déjà été fixé pour l’année 2019. Outre ces économies, une suppression de postes au siège d’Augsbourg est prévue. La situation actuelle rend cela inévitable.

    Au cours de l'année, KUKA prévoit la suppression de 350 postes à plein-temps à Augsbourg. La suppression de postes se concentre se faisant avant tout sur les secteurs indirects et devra avoir lieu avec la plus grande acceptabilité sociale possible.

    « Nous sommes conscients que c’est un chemin difficile qui nous attend », explique Peter Mohnen, le président-directeur général. C’est la raison pour laquelle nous prenons les décisions avec les plus grands scrupules et en concertation avec les représentants des salariés. Nous sommes conscients de la responsabilité que cela représente - pour nous, il s’agit ici de l’avenir de KUKA.
    En Chine, l’entreprise se concentre sur la mise en place de la coentreprise et y développera de nouveaux produits pour le marché local.
    Dans le domaine de la recherche et du développement, une priorisation claire et une mise au point globale ont été définies. La structure de l’organisation a été définie avec plus de précision afin d’améliorer la collaboration globale et afin de placer les clients encore plus au centre des préoccupations. 

    Guidance 2019

    Vus les pronostics de conjoncture et les conditions générales actuels et en prenant en compte les potentiels de risques et de chances actuels, KUKA s’attend à une légère augmentation de la demande pour l’exercice 2019. La croissance est particulièrement attendue en Asie, notamment en Chine. L’Europe et les Amériques devraient avoir un développement légèrement positif. Par rapport aux différents secteurs d’activité, KUKA prévoit une croissance des marchés de l’industrie générale par rapport à l’année précédente. La demande devrait rester stable dans l’industrie automobile. Les incertitudes proviennent en majeure partie du développement politique et économique mondial actuel. Les plus grands marchés de robotique au monde tels que l’industrie automobile et l’industrie électronique sont concernés. Nous observons continuellement leur développement.

    En se basant sur les conditions générales et les taux de change actuels sur l’ensemble de l’année 2019, KUKA s’attend à une légère augmentation du chiffre d’affaires qui serait d’environ 3,3 milliards d’euros. À condition que les conditions générales actuelles de la conjoncture et que l’évolution attendue des affaires se réalisent, le groupe KUKA prévoit d’atteindre une marge EBIT de 3,5% avant l’évaluation finale des frais de réorganisation en cours. 

    Le rapport d’activité 2018 complet peut être consulté sur :
    www.kuka.com/de-de/investor-relations/comptes-rendus-et-présentations

Chiffres clés du groupe KUKA

en millions d’euros

2014

2015

2016

2017

2018

Rentrées de commandes

2 229,0

2 838,9

3 422,3

3 614,3

3 305,3

Carnets de commandes

1 702,5

1 639,0

2 048,9

2 157,9

2 055,7

Recettes

2 095,7

2 965,9

2 948,9

3 479,1

3 242,1

EBIT

141,8

135,6

127,2

102,7

34,3

% du chiffres d’affaires

6,8

4,6

4,3

3,0

1,1

% du Capital Employed (ROCE)

28,8

20,0

16,2

10,9

2,9

Effets non récurrents*

-

28,0

31,9

48,7

EBIT corrigé*

141,8

135,6

155,2

134,6

83

EBIT corrigé en % du chiffre d’affaires

6,8

4,6

5,3

3,9

2,6

EBIT corrigé * en % du Capital Employed (ROCE)

28,8

20,0

19,8

14,2

7

EBITDA

185,3

259,1

205,3

180,2

121,2

% du chiffres d’affaires

8,9

8,7

7,0

5,2

3,7

Effets non récurrents*

-

28,0

31,9

48,7

EBITDA corrigé*

185,3

259,1

233,3

212,1

169,9

EBITDA corrigé en % du chiffre d’affaires

8,9

8,7

7,9

6,1

5,2

Capital Employed (moyen)

492,0

676,8

783,0

950,4

1 185,0

Employés (31.12.)**

12 102

12 300

13 188

14 256

14 235

* 2016 : Effet non récurrent dans le cadre de l’offre publique d’achat de la part du groupe Midea ; 2017 : Effet non récurrent dans le cadre d’investissements de croissance ; 2018 : Effets non récurrents dans le cadre d’investissements de croissance et de frais de réorganisation
** Les nombres d’employés se basent sur des calculs FTE (Full Time Equivalent) dans l’ensemble du rapport d’activité.

Chiffres clés du domaine Robotics

en millions d’euros

2014

2015

2016

2017

2018

Rentrées de commandes

805,5

891,2

1 088,8

1 223,3

1 202,9

Carnets de commandes

241,5

233,4

316,1

331,2

332,8

Recettes

834,6

909,6

993,5

1 200,6

1 182,4

EBIT

88,9

100,2

100,7

133,1

134,4

% du chiffres d’affaires

10,7

11,0

10,1

11,1

11,4

% du Capital Employed (ROCE)

53,1

56,6

51,7

56,4

40,6

EBITDA

112,0

126,1

123,2

157,2

162,8

% du chiffres d’affaires

13,4

13,9

12,4

13,1

13,8

Capital Employed

167,3

177,1

194,9

235,9

330,8

Employés (31.12.)

3 644

4 232

4 726

5 010

5 399

Chiffres clés du domaine Systems

en millions d’euros

2014

2015

2016

2017

2018

Rentrées de commandes

1 456,0

1 428,1

1 644,6

1 530,2

1 313,7

Carnets de commandes

955,4

923,2

1 139,3

1 073,4

1 001,9

Recettes

1 285,6

1 471,7

1 395,5

1 579,2

1 301,5

EBIT

80,2

114,7

91,3

17,8

-32,8

% du chiffres d’affaires

6,2

7,8

6,5

1,1

-2,5

% du Capital Employed (ROCE)

67,9

87,9

42,8

6,3

-9,9

EBITDA

97,4

135,6

113,5

34,5

-17,0

% du chiffres d’affaires

7,6

9,2

8,1

2,2

-1,3

Capital Employed

118,1

130,5

213,1

281,9

331,5

Employés (31.12.)

5.81

5 146

5 189

5 459

4 811

Chiffres clés du domaine Swisslog

en millions d’euros

2014*

2015

2016

2017

2018

Rentrées de commandes

551,8

742,6

926,2

835,5

Carnets de commandes

517,2

491,0

624,7

768,3

747,5

Recettes

620,8

593,5

763,7

819,3

EBIT

-45,9

4,8

10,4

-16,3

% du chiffres d’affaires

-7,4

0,8

1,4

-2,0

% du Capital Employed (ROCE)

-14,5

1,5

3,0

-4,3

EBITDA

24,5

28,2

36,8

9,2

% du chiffres d’affaires

3,9

4,8

4,8

1,1

Capital Employed

154,6

315,9

317,4

346,8

383,5

Employés (31.12.)

2 369

2 555

2 679

2 904

3 075

* La première consolidation de Swisslog a eu lieu le 31 décembre 2014.
Réglages des cookies OK et découvrir KUKA

Ce site internet utilise des cookies (en savoir plus) afin de vous proposer le meilleur service en ligne. Si vous continuez à utiliser notre site internet, nous n’aurons recours qu’aux cookies techniquement nécessaires. Si vous cliquez sur « OK et découvrir KUKA », vous acceptez en plus l’utilisation de cookies de marketing. En cliquant sur « Paramètres des cookies », vous pouvez sélectionner le type de cookies employé.

Réglages des cookies