Sécurité certifiée par le contrôle technique allemand pour l’usinage de matériaux au laser dans la fabrication industrielle

Plus les sources de faisceaux laser sont performantes, plus les exigences en matière de sécurité sont strictes. La solution : KUKA LaserSpy 4.0. Avec ce capteur optique certifié par le contrôle technique allemand, vous bénéficiez d’un système de sécurité actif plus sûr et plus économique que des systèmes passifs.

8 juin 2020

Les systèmes d’écrans pour la protection laser doivent pouvoir résister à des sollicitations élevées

La puissance laser a augmenté, le rayon laser a été amélioré et la distance focale est de plus en plus longue. En cas de défaut, des systèmes d’écrans de protection seraient exposés à des rayons plus puissants, auxquels ils devraient résister. Afin de garantir une protection suffisante, avec des systèmes de protection passifs, il serait nécessaire de construire une cabine de protection laser extrêmement grande. Cela serait la seule manière de bénéficier d’une distance suffisante par rapport au foyer laser et ainsi empêcher les radiations de s'échapper. Cependant, cela est souvent impossible ou bien entraîne des coûts importants. Les systèmes laser actifs tels que KUKA LaserSpy 4.0 représentent une alternative moins encombrante et moins chère.

Protection laser économique et compatible avec les applications industrielles

KUKA LaserSpy 4.0 est un capteur optique pour la protection laser se chargeant de la surveillance active des systèmes d’écran de protection de la cabine. Si le capteur mesure un rayonnement trop élevé au sein des éléments des écrans, par exemple lors d’une perforation, le circuit de sécurité est déclenché et le processus laser est arrêté en l’espace de quelques millisecondes. Ainsi, l’installation et l’opérateur bénéficient de la protection nécessaire. Le KUKA LaserSpy 4.0 surveille l’espace étanche à la lumière à l'intérieur d’un écran de protection. La condition préalable au bon fonctionnement du système est donc une cabine à double paroi. 
Surveillance simple de capteurs KUKA LaserSpy 4.0 par le KUKA SPY-M.

Surveillance de processus pour l’usinage de matériaux au laser dans la fabrication industrielle

Si le rayon laser endommage la paroi intérieure de la cabine, le capteur optique détecte ce défaut et désactive la source du faisceau laser avec le circuit d'arrêt d’urgence avant que celui-ci puisse traverser l’écran de protection extérieur. Ceci est valable pour les sources de faisceaux laser de haute performance dans la longueur d’onde de 850 à 1 100 nanomètres. « Ce principe nous permet de surveiller le processus en toute sécurité », déclare Matthias Mießen, gestionnaire de projets concernant la technique de sécurité laser chez KUKA.

Toutes les exigences techniques auxquelles les écrans de protection laser actifs sont soumis sont respectées conformément à la norme IEC / EN 60825-4. « Cependant, la solution avec le KUKA LaserSpy 4.0 est rentable car on n’a pas besoin de cellules inutilement grandes pour garantir la protection », explique Matthias Mießen. Chaque capteur est composé de détecteurs disposés en cercle autour d’un noyau. Ceci permet de surveiller une zone de 3,50 mètres dans toutes les directions. 

Réglages des cookies OK et découvrir KUKA

Ce site internet utilise des cookies (en savoir plus) afin de vous proposer le meilleur service en ligne. Si vous continuez à utiliser notre site internet, nous n’aurons recours qu’aux cookies techniquement nécessaires. Si vous cliquez sur « OK et découvrir KUKA », vous acceptez en plus l’utilisation de cookies de marketing. En cliquant sur « Paramètres des cookies », vous pouvez sélectionner le type de cookies employé.

Réglages des cookies