L'usine Škoda remporte un prix en matière d'interaction homme-robot

MATADOR Group et KUKA sont les partenaires de Škoda Auto dans la ville tchèque de Vrchlabí, sur un site Industrie 4.0 impliquant du matériel, des logiciels et des hommes. La robotique collaborative, un concept en train de révolutionner l'industrie du 21ème siècle, est aussi un facteur déterminant.

Interaction homme-robot parfaitement adaptée aux transmissions de précision avec le LBR iiwa

La marque automobile européenne traditionnelle Škoda est une filiale du groupe Volkswagen depuis 1991. En 2011, Volkswagen a décidé de reconvertir l'usine Škoda de Vrchlabí et ses quelques 1000 employés en un site exclusivement dédié à la production du système de transmission automatique à double embrayage et sept rapports DQ200.

« Ce type de transmission est extrêmement exigeant en termes de précision », explique Ivan Slimák, directeur général de l'usine de Vrchlabí. « Par exemple, nous avons beaucoup de pièces mobiles avec une tolérance très réduite. »

Ce type de précision est la spécialité du KUKA LBR iiwa. Ce robot sensible insère les pistons des vérins avec précision et utilise les entrées des capteurs de chacun de ses sept axes.

Flexibilité maximale grâce à l'interaction homme-robot et Sunrise avec Java

« Je pense que la tâche la plus exigeante a consisté à apprendre le langage de programmation Java et à adapter la sensibilité de programmation des robots à l'application », explique Stanislav Korec, responsable de la robotique et de la programmation des API chez MATADOR Group.

Le système de commande KUKA Sunrise associe les systèmes de mobilité et de capteurs, et le langage programmation Java est crucial pour ces tâches. Cela signifie que la variété des options d'automatisation est quasiment illimitée.

Ensuite, la sensibilité unique du KUKA LBR iiwa lui permet de « sentir » où les composants doivent être insérés, plutôt que de forcer pour les positionner. Ce point est vital pour manipuler les pièces délicates sujettes aux dommages lors de leur assemblage. De la même manière, l'élimination des barrières robotiques autour du KUKA LBR iiwa permet l'automatisation des processus dans des espaces limités sans avoir à modifier les lignes de production.

L'usine Škoda de Vrchlabí a été récompensée l'année dernière pour cette reconversion de haute technologie englobant l'interaction homme-robot : la société de conseil A.T. Kearney et la revue Produktion l'ont en effet désignée Usine de l'année 2015 pour l'« excellence globale de ses opérations ».

La numérisation de la production implique que l'usine de Vrchlabí est de plus en plus orientée données.

Nous utilisons des cookies afin de vous proposer le meilleur service en ligne. En savoir plus.

OK