Une cellule robotisée mobile assiste le processus de chargement et de déchargement de centres d’usinage CNC

Un KR AGILUS de KUKA travaille dans la cellule mobile robotisée MRC flextray développée par wbt automation GmbH & Co. KG. Chez DANNORITZER Medizintechnik GmbH & Co. KG, le petit robot charge et décharge des centres d’usinage CNC.

La cellule robotisée avec KR AGILUS automatise les applications Pick-and-Place

La cellule robotisée MRC flextray est utilisée chez DANNORITZER Medizintechnik GmbH & Co. KG afin de soulager le personnel qualifié lors des opérations monotones de dépose et de prélèvement. Cette cellule a été développée par l’intégrateur wbt automation et dotée d’un KR 6 R900 KUKA de la série KR AGILUS. Le petit robot KUKA se charge ici du processus de chargement et de déchargement automatique de centres d’usinage CNC. Grâce à son système flexible de tiroirs, cette solution offre certains avantages et permet d’être à l’échelle de la demande internationale et de la croissance de la production chez DANNORITZER Medizintechnik.
Découvrez dans cette vidéo comment le KR AGILUS de KUKA assiste le processus de chargement et de prélèvement de centres d’usinage CNC.

Du fait de sa flexibilité, sa précision, sa vitesse et de son encombrement relativement faible, le robot représente pour nous la meilleure solution pour augmenter la productivité.

Julian Dannoritzer, chef de production, DANNORITZER Medizintechnik GmbH & Co. KG

Une cellule robotisée flexible optimise le processus de fraisage CNC

La MRC flextray est positionnée de façon sûre et précise au centre d’usinage à l’aide d’une station d'accueil individuelle avec interface de machine intégrée. « Grâce à des galets de roulement, la cellule mobile peut être déplacée manuellement jusqu’à la prochaine zone de travail pour y être attelée et démarrée. », explique Joachim Burkert, directeur de la société wbt. Ensuite, les palettes sont garnies de pièces brutes ou semi-finies et amenées dans la cellule robotisée. Le petit robot KUKA ouvre le tiroir correspondant, retire les pièces et les dépose dans le dispositif de serrage. Après l’usinage, le robot ramène les pièces sur la palette. « Ce faisant, l’accès aux pièces à contrôler ainsi que l’interrogation de différents paramètres concernant la sécurité du processus sont possibles à tout moment, sans interruption de l’automatisation. », explique M. Julian Dannoritzer, le chef de la production.

La cellule robotisée peut usiner un maximum de quatre tiroirs avec respectivement deux palettes spécifiques aux pièces. Elle est donc très bien appropriée pour les lots petits et de taille moyenne. Des agrandissements spécifiques au client sont possible sans aucun problème.

Le KR 6 R900 sixx de KUKA garantit une flexibilité maximum dans la cellule robotisée MRC flextray.

Amélioration du processus et de la qualité grâce à l’automatisation robotisée

Chez DANNORITZER Medizintechnik, la cellule robotisée, le petit robot KUKA et le centre de fraisage collaborent de façon fiable et sûre. Le nombre de lots peut être calculé sur de longues périodes et la durée d’exploitation du centre de fraisage a pu être augmentée. L’utilisation de nouvelles techniques de fraisage a permis de supprimer des processus en aval. Suite à cela, le processus a été simplifié et la qualité des produits, améliorée. À long terme, il est donc prévu de soumettre d’autres produits à l’automatisation.

Nous utilisons des cookies afin de vous proposer le meilleur service en ligne. En savoir plus.

OK