Le cobot LBR iiwa de KUKA applique des produits d’étanchéité lors de la construction de carrosseries

Flexible, sensitif et capable d’apprendre : les ouvriers de l’usine Ford de Cologne peuvent à présent juger eux-mêmes des avantages du robot léger LBR iiwa de KUKA. Lors de la construction de carrosseries, les nouveaux assistants-robots se chargent de l’application des produits d’étanchéité et soulagent ainsi les ouvriers dans leur processus de travail en œuvrant coude à coude avec les personnes, sans grille de protection.

« Les retours concernant le nouveau collègue sont tout à fait positifs », déclare Michael Koch, ingénieur de production chez Ford-Werke GmbH. Depuis novembre 2017, quatre robots légers de la société d’automatisation KUKA sont utilisés là où autrefois des ouvriers appliquaient le cordon de produit d’étanchéité. À présent, les robots se chargent de cette opération salissante et monotone. L’intégration dans la ligne de production existante a été effectuée sans difficulté. Des grilles de protection ou autres composants de sécurité ne sont plus nécessaires.

Hommes et Cobot : l’espace de travail fusionne

L’homme et le Cobot travaillent la main dans la main. Un scénario encore inimaginable il y a quelques années est réalisable aujourd’hui. Cela permet d’automatiser à l’aide de robots un grand nombre de tâches monotones et pénibles pour les personnes. La Collaboration Homme-Robot (HRC) fait son entrée dans de plus en plus d'ateliers de production. De nos jours, les assistants-robots ne font pas encore partie de la construction de carrosseries. Le secteur est actuellement en pleine mutation. Pour qui veut rester compétitif, il est nécessaire de faire avancer non seulement la numérisation, mais également d’automatiser et d’améliorer les séquences de production.

Les solutions HRC vont devenir partie intégrante des usines intelligentes.

Tuncay Maris, gestionnaire grand compte chez KUKA

Des Cobots flexibles donnent un coup de pouce aux ouvriers de Ford

Appliquer un cordon de produit d’étanchéité est une procédure monotone, répétitive, salissante et fatigante pour les employés. Aujourd’hui, quatre robots légers LBR iiwa de KUKA facilitent le travail des ouvriers de l’usine Ford de Cologne. Ils appliquent le produit d’étanchéité avec toujours la même exactitude, au même endroit, avec la quantité définie. Ceci permet d’obtenir une grande étanchéité de la carrosserie et d’éviter des retouches dans la peinture. « Le robot travaille avec précision. Du premier cordon de produit d’étanchéité au dernier. », confirme Michael Koch, ingénieur de production chez Ford-Werke GmbH. 

 
Le Cobot LBR iiwa de KUKA applique des produits d’étanchéité sur la carrosserie

L'utilisation du Cobot fournit de nombreux avantages dans le domaine de la construction de carrosseries

Il n’y a pas de problème de fuite de colle. Un autre avantage des nouveaux assistants-robots est leur programmation simple via commande manuelle. On exécute le mouvement devant être réalisé par le LBR iiwa une fois avec lui. Le cobot intelligent mémorise le déroulement du mouvement et peut ensuite l’exécuter lui-même. Ceci le rend flexible et rapidement opérationnel. De plus, il est peu volumineux, atout décisif du fait de l’espace restreint de l'atelier de production de Ford. Des mesures de protection supplémentaires et encombrantes ne sont pas nécessaires car le cobot détecte les obstacles grâce à ses propriétés sensitives. En cas de contact important ou d’une possible collision avec une main humaine, il interrompt immédiatement l’opération et s’arrête. « À présent, nos employés peuvent se concentrer sur un déroulement fluide des séquences d’opérations », juge Michael Koch, ingénieur de production chez Ford.


L’ouvrier et le Cobot partagent les étapes de fabrication dans un environnement de travail à cadence rapide, ce qui nous permet de faciliter énormément l'activité de notre équipe.

Michael Koch, ingénieur de production chez Ford

Faciliter le travail des employés et rendre la production plus performante

L’utilisation de la Collaboration Homme-Robot est également envisageable pour d’autres étapes de processus comme le contrôle de qualité, par exemple. « Nous travaillons toujours sur de nouvelles solutions rendant la production plus efficiente et facilitant le travail des personnes », souligne Otmar Honsberg, directeur de l’équipe KUKA Application Engineering. On a ainsi effectué les premiers tests à l’usine Ford de Saarelouis (Allemagne) afin de mesurer automatiquement le jeu d'affleurement entre l'aile et la portière avec le LBR iiwa de KUKA sur la chaîne d’assemblage en HRC.

Réglages des cookies OK et découvrir KUKA

Ce site internet utilise des cookies (en savoir plus) afin de vous proposer le meilleur service en ligne. Si vous continuez à utiliser notre site internet, nous n’aurons recours qu’aux cookies techniquement nécessaires. Si vous cliquez sur « OK et découvrir KUKA », vous acceptez en plus l’utilisation de cookies de marketing. En cliquant sur « Paramètres des cookies », vous pouvez sélectionner le type de cookies employé.

Réglages des cookies