KUKA Medical Robotics : partenaires et références

La robotique médicale est un domaine très exigeant et interdisciplinaire. En collaboration avec des partenaires et des intégrateurs de pointe, KUKA se consacre à la conception de la salle d’opérations de demain.

Siemens Healthcare : des robots médicaux révolutionnent la radiographie

Avec l’ARTIS pheno, Siemens a mis sur le marché un nouveau système d’angiographie assisté par robot. Celui-ci prend la relève de son prédécesseur, Artis zeego. Le cœur robotique du système de radiographie est formé par un robot QUANTEC de KUKA avec sa technologie KR C4, adapté et amplifié de façon optimale à l’utilisation clinique par l’équipe KUKA Medical Robotics.

Ainsi, l’ARTIS pheno de Siemens permet un examen radiographique des vaisseaux sanguins rapide et précis grâce à un arceau de radiographie qui se déplace automatiquement autour du patient. Il est possible d’effectuer une représentation imagée de la partie du corps ciblée depuis presque toutes les positions sans déplacer le patient. Si un examen doit être interrompu, la fonction de mémoire permet de reprendre le travail exactement à la même position à un moment ultérieur. Ceci permet de contrôler le résultat pendant l’intervention même.

À l’avenir, l’ARTIS pheno sera utilisé dans le monde entier lors d’opérations chirurgicales mini-invasives ainsi que pour la radiologie et la cardiologie interventionnelles.

Grâce à la technologie KUKA, l’ARTIS pheno de Siemens entre dans une nouvelle dimension de la radiographie (© Siemens Healthcare GmbH)

Accuray : radiothérapie guidée par robot

KUKA travaille avec Accuray depuis l’an 2000. Ce partenariat a permis d’élaborer le premier système de radiochirurgie guidé par robot disponible dans le commerce. Le système CyberKnife est utilisé depuis lors par des centres de radiothérapie de renom dans le monde entier pour un traitement extrêmement précis de tumeurs.

Au lieu d’un scalpel, un faisceau de rayons X à haute énergie est utilisé. Celui-ci est guidé par un bras de robot autour du patient couché de façon à ce que la puissance de la dose se concentre sur la tumeur. Le système d’imagerie enregistre la position de la tumeur de façon stéréotaxique et signale tout mouvement au robot afin que celui-ci les compense. CyberKnife est ainsi en mesure de toucher les tumeurs avec précision et de ménager les tissus sains avoisinants quel que soit l’endroit du corps où se trouve la tumeur.

Lors du traitement avec le CyberKnife, le patient est étendu sur une table de soins qui a également un entraînement robotisé. Le système d’imagerie numérique enregistre la position de la tumeur de façon stéréotaxique et signale tout mouvement (comme par exemple la respiration du patient) au robot afin que celui-ci les compense. Ceci permet de bénéficier d’une précision et d’une qualité exceptionnelles de la thérapie. Une opération avec hospitalisation n'est pas nécessaire.

Lors du traitement avec le CyberKnife, le patient est étendu sur une table de soins à entraînement robotisé

BEC : positionnement des patients avec des robots KUKA

Les robots et les composants de KUKA garantissent un positionnement précis des patients pour la radiothérapie à base de particules. Les intégrateurs partenaires développent avec KUKA des solutions individuelles pour le positionnement précis des patients. L’entreprise Buck Engineering und Consulting (BEC) a développé pour le centre d’ionothérapie et de recherche MedAustron de Vienne une solution robotisée pour le positionnement des patients basé sur un robot KUKA. 

Dans le domaine de la radiothérapie à base de particules, le rayon à haute énergie ne peut être déplacé que de façon limitée. C’est pourquoi ce sont les patients qui doivent être déplacés, ce qui est possible grâce aux couchettes robotisées.

BEC utilise des robots KUKA pour le positionnement précis des patients lors de la radiothérapie à base de particules (© Thomas Kästenbauer)

AOT : coupe d’os exacte grâce à la technologie laser

Malgré d’énormes progrès obtenus ces dernières années dans le domaine médical, les chirurgiens doivent toujours avoir recours à la scie lorsqu’il s’agit de coupe d’os. Cette méthode conventionnelle entraîne l’introduction de résidus de matière osseuse dans les surfaces de coupe, ce qui retarde le processus de guérison dans cette zone. La société suisse AOT veut apporter un changement avec le projet CARLO (Cold Ablation Robot-guided Laser Osteotomy). Grâce à leur technologie de laser à froid, les robots KUKA permettent au produit médical de couper l’os sans contact, non seulement en ligne droite, mais également en courbe ou en forme de puzzle. Cette méthode apporte plusieurs avantages au client : la surface de l’os reste intacte et l’os peut être assemblé avec exactitude après la coupe, ce qui permet de réduire nettement le temps de guérison.

La tête laser montée permet au robot léger KUKA de faire office d’instrument de coupe sans contact (© AOT)

Nous utilisons des cookies afin de vous proposer le meilleur service en ligne. En savoir plus.

OK