Produktionslinie bei KSM Castings zum Gießen von Getriebegehäuse aus Aluminium

Ébarbage de carters avec KUKA Industries

La société KSM Casting investit dans une nouvelle ligne de fonderie double dotée de durées de cycles plus courts pour la fabrication de carters de boîtes de vitesses pour des constructeurs automobiles aux USA.

La situation initiale

Les boîtes automatiques transmettant puissance, vitesse et couples dans les mesures nécessaires aux roues sont de plus en plus appréciées dans nos voitures. Les véhicules tout terrain font actuellement l’objet d’une demande accrue. C’est pourquoi la société KSM Casting, client de KUKA Industries, investit dans une nouvelle ligne de fonderie double dotée de durées de cycles plus courts pour la fabrication de carters de boîtes de vitesses pour des constructeurs automobiles aux USA. KSM ne produit pas que des composants de boîtes de vitesses en aluminium et en magnésium mais se charge également d’usinages mécaniques complexes.

La tâche

Les carters de boîtes automatiques pour les véhicules tout terrain doivent être résistants. Le poids injectable de plus de 20 kg d’aluminium en est la preuve. C’est la demande de boîtes correspondantes de la part de notre client qui a fait en sorte que la ligne soit équipée de deux machines de coulée. Mais ce n’est pas tout. Pratiquement l’ensemble de la périphérie de production est en double. C’était le seule façon de pouvoir respecter les durées de cycles très courtes exigées.

La solution

KUKA a conçu respectivement un robot et l’a intégré à la chaîne de production. Ce robot manipule les pièces moulées en acier nécessaires ainsi que les pièces coulées en aluminium avec un préhenseur double. Après la coulée, le robot prélève le carter de boîte de vitesses ayant encore une température supérieure à 350°C et le soumet à un contrôle optique. Ensuite, les pièces sont soumises à un ébarbage grossier afin d’être dotées plus tard d’un code Data Matrix 2D. Ainsi, chaque carter sera identifiable.

Dans l’installation double, un robot prélève alternativement les carters transportés par les deux convoyeurs et les amène aux presses d’ébarbage de finition de KUKA Industries. Dans la cellule de finition, l’usinage préliminaire de la pièce en fonte est terminé dans une station de sciage et de fraisage. À la fin du processus, les carters sans défauts sont placés sur les palettes correspondantes transportées automatiquement plus loin. En dépit de cela, il est possible, après chaque étape d’usinage et dans l’ensemble de l’installation, d’évacuer des pièces défectueuses.

Avec ces dizaines d’années d’expérience, l’entreprise d’Obernburg relie les secteurs de l’automatisation et des presses ainsi que tous les systèmes et composants dans une commande centrale. Grâce à la finition centrale et au transfert, l’installation double complexe s’accommode de seulement cinq robots et de deux presses d’ébarbage grossier et de finition respectives.

Nous utilisons des cookies afin de vous proposer le meilleur service en ligne. En savoir plus.

OK