Solution CHR dans la production chez BMW

Les employés de l’usine BMW Group de Dingolfing ont un nouvel assistant sensitif. Un robot qui les soulage d’un travail monotone et fatigant : le robot léger LBR iiwa.

La situation initiale

Autrefois, lors du montage des entraînements d’essieux avant, les employés de BMW devaient soulever des carters différentiels difficiles à saisir pouvant peser jusqu’à 5,5 kilogrammes et les ajuster au millimètre près. À présent, le robot se charge de cette tâche exigeant une posture inconfortable.

La tâche

Le défi particulier lors de la conception de l’installation était la place réduite disponible pour la construction CHR. Elle devait s’insérer dans la ligne de production dans laquelle les entraînements d’essieux avant de différentes séries tout-terrain sont montés.

Assemblage sensitif d’engrenages coniques en mode de Collaboration Homme-Robot (CHR)

La solution

La solution développée par KUKA Systems : une construction svelte en acier en forme de potence à laquelle un LBR iiwa est fixé. Ceci permet de bénéficier d’un gain d’espace car le robot léger sensitif peut ainsi travailler en étant suspendu. Des capteurs externes ne sont pas nécessaires car le LBR iiwa est doté du système sensoriel articulaire dans chacun de ses sept axes. De plus, le préhenseur en tant qu’effecteur terminal du robot a été doté d’une gaine CHR arrondie et sans angles. Ainsi, celui-ci est également apte à la CHR et l’ouvrier reste à tout moment protégé d’éventuelles blessures. L’armoire de commande compacte a également trouvé sa place dans la ligne de production existante et fait office d’interface vers la commande de l’installation. À présent, l’homme et le robot assemblent ici en collaboration les carters différentiels pour les entraînements d’essieux avant, en moins de trente secondes.


À l’avenir, nous verrons nettement plus de telles applications dans l’industrie automobile. À l’heure de l’augmentation de la diversité des variantes, adapter la production de façon optimale au volume de travail requis, à l’aide d’unités de CHR flexibles, par exemple, représente un avantage concurrentiel certain.

Jürgen Seifert, chef de projet du département de la robotique sensible chez KUKA Systems

Réglages des cookies OK et découvrir KUKA

Ce site internet utilise des cookies (en savoir plus) afin de vous proposer le meilleur service en ligne. Si vous continuez à utiliser notre site internet, nous n’aurons recours qu’aux cookies techniquement nécessaires. Si vous cliquez sur « OK et découvrir KUKA », vous acceptez en plus l’utilisation de cookies de marketing. En cliquant sur « Paramètres des cookies », vous pouvez sélectionner le type de cookies employé.

Réglages des cookies