Choisissez votre emplacement:

Pays

Quand le robot prépare votre bol de riz

Semblr est probablement l’employé de cantine le plus célèbre de Grande-Bretagne à l’heure actuelle. En effet, le cœur de Semblr est un robot KUKA, plus précisément un KR AGILUS. Depuis septembre 2021, il compose des plats de riz frais pour le personnel de l’épicerie en ligne Ocado à Hatfield.


Si les ingrédients sont bons, le bol de riz l’est aussi

Le 23 septembre 2021, le moment était venu : Semblr a commencé à fonctionner dans le « Tim’s Diner ». Il propose désormais une alternative aux menus classiques du midi dans la cantine d’entreprise de l’épicerie en ligne Ocado. Ceux qui ont faim peuvent choisir : faire remplir son assiette par une personne au comptoir, comme d’habitude ? Ou se diriger vers la cabine cylindrique de 2,50 m de large et 2 m de haut dans laquelle un KR AGILUS compose et distribue des plats de riz ?
Automatisation dans l’industrie agro-alimentaire : l’entreprise Ocado enthousiate avec le robot de service Semblr dans sa cantine

Karakuri développe des robots de service

Les têtes pensantes derrière Semblr se trouvent chez l’intégrateur Karakuri, une startup qui emploie actuellement 36 personnes à Londres. Depuis 2019, Karakuri développe des solutions basées sur robots pour l’industrie agro-alimentaire. Hatfield n’est pas loin et Ocado fait partie des entreprises qui ont investi dans la création de Karakuri. En effet, Ocado s’est également spécialisé dans les denrées alimentaires, mais aussi dans le matériel informatique, les logiciels et la logistique. C’est donc tout naturellement que le premier robot de service de cantine a été mis à la disposition du siège principal d’Ocado, qui emploie 4000 personnes.
Vraiment délicieux : dans la cantine d’Ocado, un KR AGILUS compose des plats de riz individuels
Robots de service en action : Semblr peut actuellement gérer 56 ingrédients

Commander facilement via l’application

Grâce aux chambres de service du Semblr, qui peuvent être réfrigérées ou chauffées, tous les ingrédients sont à la température idéale - entre 3 et 80 degrés Celsius. Une personne reste sur place pendant les heures de service, actuellement de 12 à 14 heures, et contrôle la distribution. La particularité du processus de préparation : les clients font leur choix à l’avance et obtiennent 2.700 combinaisons possibles avec 17 ingrédients proposés. Ils choisissent les ingrédients et leur quantité via une application et précommandent ainsi leur plat individuel. 
Tout le monde aime ça : l’application offre de nombreuses fonctions permettant de composer un plat personnalisé

Adieu les files d’attente !

Comme Semblr livre chaque repas dans la quantité convenue et à l’heure convenue et que le processus de paiement est également numérique, il en résulte une image inhabituelle pour les cantines britanniques : aucune file d’attente à l’horizon. « Que moins d’interaction avec les autres soit un avantage peut sembler antisocial », reconnaît Liam Rogers, Marketing and Communications Manager chez Karakuri, « mais le monde a tout simplement changé depuis un an et demi avec la pandémie de Covid-19. » Ne rencontrer qu’une seule personne sur le chemin du repas - l’employé qui surveille le Semblr et assiste les clients si nécessaire - réduit le risque d’infection.
Des plats frais sans longue file d’attente à la distribution : les collaborateurs d’Ocado se félicitent de ce système
Commandé par une personne, servi par un robot : le Semblr allège la charge de travail du personnel de cantine

Le succès grâce à de nombreux conseils

Alléger la charge de travail des équipes de cuisine et de cantine grâce à l’automatisation, faciliter la gestion de l’hygiène, garantir une qualité élevée et la possibilité de personnaliser les plats - tels étaient les objectifs principaux du développement de Semblr. Joe Muller, Product Development Manager chez Karakuri, révèle les détails de deux années de développement : « Les bras de robots que nous avions essayés auparavant n’atteignaient tout simplement pas la vitesse dont nous avions besoin. Lorsque nous avons pris contact avec KUKA, l’équipe nous a soutenus et nous a guidés dans le monde des bras de robots. Il était essentiel pour nous de disposer d’un robot flexible et peu encombrant, mais avec une grande portée. » En effet, pour trouver de la place dans les cantines d’entreprise existantes, seule une petite cabine était envisageable. Néanmoins, le bras du robot devait avoir une grande portée afin d’atteindre le plus grand nombre possible de chambres de service placées autour de lui. Le KR AGILUS, un robot à six axes et à faible encombrement, est à la hauteur des défis. Il séduit par sa portée allant jusqu’à 900 mm, sa rapidité et sa précision.

Pas à pas vers le robot de cantine

Les conseils de KUKA ont également fait la différence pour Karakuri : « Ils ont identifié avec nous les problèmes à résoudre et nous ont ensuite proposé des packs adaptés », poursuit Joe Muller. Finalement, KUKA a donné à l’équipe de Karakuri un KR AGILUS à tester. Joe Muller se souvient : « Nous l’avons essayé et nous avons vu que tout fonctionnait. Dès que nous avons eu le robot adéquat, nous avons conçu la machine autour de lui. » Une solution logicielle supplémentaire n’a pas été nécessaire pour ce faire, plutôt des accessoires tels que le bras de préhension, les trémies et les bols, qui sont efficaces et faciles à nettoyer. Un prototype appelé DK-One a d’abord vu le jour. Celui-ci devait proposer des offres de petit-déjeuner début 2020. Puis la pandémie est arrivée et l’équipe de Karakuri a changé ses plans.
Des accessoires tels que des trémies et des bols - ici pour les sauces - complètent le robot de cuisine
La commande offre un aperçu complet des ingrédients, des quantités, des températures et de la préparation

Automatisation dans l’industrie agro-alimentaire

Semblr est l’évolution qui permet de préparer des repas chauds et froids ainsi que six lignes de menus différentes, par exemple des cuisines de pays différents. Le Semblr en action a l’air élégant et impeccable, mais le chemin vers l’automatisation a parfois été cahoteux, reconnaît l’équipe de Karakuri. « La nourriture est une matière première très difficile à traiter », estime Liam Rogers, « elle est parfois collante, parfois liquide, parfois grumeleuse. Et comme les cuisines ne sont généralement pas très automatisées et que différents cuisiniers sont aux fourneaux, on reçoit chaque jour des ingrédients préparés un peu différemment. Un chef de cuisine coupe les carottes en rond, un autre en carré. Nous avions donc besoin d’une technologie très flexible. » 
La qualité des ingrédients continue de relever de la responsabilité de l’homme. Ici, un employé remplit les récipients

Test de résistance pour la solution d’automatisation

Actuellement, Semblr peut théoriquement gérer 56 ingrédients, mais ce nombre devrait augmenter à l’avenir. Le Semblr continue d’être optimisé dans l’entreprise, informe Joe Muller. « Actuellement, la vitesse est limitée à 30 repas par heure. Nous voulons soumettre le système à un test de résistance, d’abord avec 55, puis avec 60 repas par heure. » Au maximum, il estime que jusqu’à 110 repas par heure sont réalistes, « mais cela dépend de la complexité des recettes et de la quantité d’ingrédients. »
Tout est sous contrôle : un KR AGILUS veille à ce que les bols soient bien remplis

« Maintenant, ils viennent pour la nourriture »

Les employés d’Ocado sont constamment invités à donner leur avis. Ils savent qu’ils participent à une étude. Au début, beaucoup venaient par curiosité pour le robot de cuisine, raconte Joe Muller, mais maintenant ils viennent pour la nourriture. Ils apprécient également de pouvoir continuer à utiliser la cantine britannique classique de leur employeur parallèlement au Semblr. Mais il n’y a que sur le Semblr que des créations personnelles folles sont possibles. Liam Rogers raconte : « On peut tout combiner. Il en résulte aussi des recettes que l’on ne mettrait pas au menu de cette manière - mais les clients aiment bien personnaliser leurs plats. »
Le Semblr propose certes des plats principaux ayant fait leurs preuves, mais permet aussi des créations personnelles hautes en couleur

L’avenir de la gastronomie

Stewart McGuire, directeur du développement et de la stratégie d’entreprise du groupe Ocado, a fait une déclaration enthousiaste lors de l’inauguration du Semblr : « Ocado et Karakuri partagent la vision d’automatiser des éléments clés au sein de la chaîne de valeur alimentaire », a-t-il souligné. « Comme le montre l’ouverture de notre cantine, notre investissement va au-delà du soutien financier et ce ’laboratoire vivant’ donne à Karakuri la possibilité de réaliser des tests de résistance dans un environnement de production. De plus, nous pouvons donner à nos collaborateurs un petit aperçu de l’avenir possible de la restauration. »

Au début de ce projet, nous ne savions rien de la robotique industrielle et des bras robotisés. L’équipe KUKA a été d’un grand secours : ils ont identifié avec nous les problèmes à résoudre et nous ont ensuite proposé des packs adaptés.

Joe Muller, Product Development Manager chez Karakuri

Des solutions automatisées exigées au niveau international

Au Royaume-Uni, les robots de service et les robots de cuisine pourraient s’imposer encore plus rapidement que dans d’autres pays, a suggéré le World Robotics Report 2021. En effet, l’industrie agro-alimentaire et des boissons du Royaume-Uni a presque doublé ses installations de robots, passant de 155 unités en 2019 à 304 unités en 2020 (+ 96 %). Le Brexit et la pandémie se sont conjugués pour entraîner une pénurie marquée de main-d’œuvre qualifiée dans ce secteur. Là où auparavant des ressortissants de l’UE pouvaient facilement intervenir, par exemple d’Europe de l’Est, il faut désormais trouver d’autres solutions, par exemple avec des robots.
On demande un robot de cuisine : la demande de robotique dans l’industrie agro-alimentaire est forte

Nouvelles fonctions, véritable valeur ajoutée

À long terme, souligne Joe Muller, plus aucun employé de Karakuri ne sera nécessaire pour s’occuper du Semblr. L’équipe de cuisine pourra alors assumer cette tâche, ce qui signifie : moins de contacts, une protection contre les infections améliorée. A l’avenir, l’analyse des ingrédients particulièrement demandés et particulièrement impopulaires devrait également contribuer à éviter le gaspillage de denrées alimentaires. Les générations ultérieures du Semblr pourraient en outre être reliées à un frigo intelligent. Celui-ci signale lorsqu’un ingrédient vient à manquer. Une garantie de qualité entièrement automatisée, à laquelle n’échappe pas le moindre cheveu dans la soupe (ou le bol de riz) fait également partie de la vision d’avenir.
Une vision d’avenir : un frigo intelligent pourrait également être utilisé ultérieurement pour commander des ingrédients de manière automatisée

Trouvez des intégrateurs partenaires près de chez vous

Trouvez ici le partenaire adapté à votre secteur ou votre problématique.

Nous utilisons des cookies

Ce site internet utilise des cookies (en savoir plus) afin de vous proposer le meilleur service en ligne. Si vous continuez à utiliser notre site internet, nous n’aurons recours qu’aux cookies techniquement nécessaires. Si vous cliquez sur « OK et découvrir KUKA », vous acceptez en plus l’utilisation de cookies de marketing. En cliquant sur « Paramètres des cookies », vous pouvez sélectionner le type de cookies employé.

Réglages des cookies