Le LBR met la pression dans l’iYU

Capsix Robotix construit dans le monde entier un appareil de massage unique en son genre, doté d’un robot sensitif. Le robot de massage iYU avec LBR Med KUKA intégré vise à intégrer les massages dans la vie quotidienne des personnes et de faciliter le travail des physiothérapeutes.

François Eyssautier a fondé Capsix Robotics avec sa femme Carole en juin 2015 à Villeurbanne, aux portes de Lyon. Le physiothérapeute Stéphane Rollet est de la partie en tant que troisième partenaire. Ils ont atteint l’objectif de l’entreprise - un appareil de massage automatisé - en finalisant iYU. Grâce à sa technologie complexe, celui-ci est aujourd’hui en mesure d’effectuer pratiquement à l’identique les tâches d’un masseur. Pour ce faire, il a été nécessaire d’intégrer un robot sensitif et collaboratif à l’application. Capsix Robotics a opté pour le LBR Med« Nous sommes les premiers à proposer un massage de bien-être basé sur robot », déclare François Eyssautier, non sans fierté.

En tant que composant de l’iYU, le LBR Med permet de bénéficier de massages de bien-être.

Intégration de massages dans le quotidien grâce à un système assisté par robot

« 80 pour cent des personnes aiment les massages, mais seuls 3 pour cent les intègrent à leur vie quotidienne. De plus, les physiothérapeutes ont très tôt des problèmes de mains du fait de la grande sollicitation à laquelle leur corps est exposé. C’est ici qu’iYU entre en jeu », explique M. Eyssautier. En somme, le massage est une action conjointe de précision et de positionnement de la pression. Il est donc prédestiné à être réalisé par une machine, à plus forte raison s’il est possible de réagir aux sensations individuelles des patients. Il y a deux versions d’iYU : une pour les spas, les hôtels et les entreprises et une pour les centres de sport, clubs de fitness et centres d’entraînement.
L’équipe iYU au salon MEDICA 2019 : Carole Eyssautier, Guillaume Gibert et François Eyssautier (de gauche à droite)

Le long chemin jusqu’à l’achèvement du robot de massage

« Nous avons commencé avec celui que nous appelons l’expert en bien-être. Nous avons très vite eu une grande demande de la part de responsables des ressources humaines d’entreprises voyant en iYU la possibilité d’atténuer le stress et les contractions de leurs employés. En 2016, il s’agissait alors de prouver aux sceptiques qu’une application avec robot était en mesure d’effectuer un massage professionnel. Pour ce faire, KUKA nous a mis un robot à disposition pendant un an afin de procéder à l’évaluation. Lors d’une formation spéciale, nous avons développé une grande compréhension du robot et de ses possibilités », ainsi explique M. Eyssautier les premières étapes du développement.

Se relaxer par simple actionnement de bouton grâce au robot de massage iYU de Capsix Robotics.

Sensibilité et précision : aspects-clé du robot de massage

C’est sur cette base que les trois partenaires et leur équipe ont développé un prototype de l’iYU jusqu’à la fin de l’année 2018. Celui-ci était capable d’imager la morphologie d’une personne réelle et d’effectuer un massage professionnel. « Pour ce faire, le LBR Med était indispensable car il est en mesure de réaliser les différents programmes de massage de façon sûre et flexible », souligne Eyssautier. Un aspect important est la sensibilité élevée du robot permettant une réalisation exacte de la pression tout en garantissant une action extrêmement sûre.

Le LBR Med travaille avec une précision extrême, dans ses mouvements comme lorsqu’il exerce la pression. Il exécute le programme avec la plus grande précision. Il est également très facile à utiliser. Pour nous, c’est un robot vraiment surprenant.

François Eyssautier, fondateur de Capsix Robotics

Réactions enthousiastes par rapport aux massages relaxants avec robot

La phase cruciale et la plus importante a commencé en février 2019 pour Capsix Robotics ; il s’agissait de procéder aux premiers tests pratiques. L’une des trois plus grandes entreprises de télécommunications de France a pu être convaincue d’y participer. Un iYU a été mis en place au site principal de Paris et le succès a été impressionnant, comme l’explique François Eyssautier : « Toutes les applications étaient réservées en l’espace d’une demi-heure. 98 pour cent des employés étaient enchantés et ont confirmé que le massage aidait à atténuer les contractions et le stress. » Ce feedback positif a aidé les producteurs a convaincre d’autres entreprises de l’utilité de cette idée. Avec Heineken, France Boissons, un associé commercial d’Heineken, Hautes Technologies, Alstom et APICIL, une assurance maladie française, les entreprises connues se sont succédées.

Le LBR est prédestiné pour l’utilisation dans le robot de massage iYU, du fait de sa précision et de sa flexibilité. 

De la musique et des modes de massage réglables garantissent un massage de relaxation individuel

Pour profiter du plaisir d’un massage avec iYU, l’utilisateur pénètre dans la salle de massage, s’enregistre dans le système et fait son choix parmi une série de divers massages. Il peut également faire une sélection parmi un grand choix d’accompagnements musicaux : mood, jazz, sophrologie, tout y est. Le massage est lancé en appuyant un bouton sur la télécommande. Il peut être arrêté à tout moment ou être adapté n’importe quand aux souhaits spécifiques durant le massage.
Le robot de massage iYU procure de la relaxation au quotidien.

Applications à venir rendues possibles par la polyvalence du LBR Med

Capsix Robotics élabore en ce moment une solution entièrement autonome rendant toute intervention extérieure superflue. Pour François Eyssautier, l’objectif final n’est pas encore atteint, bien au contraire : « Nous savons que notre technologie peut être utilisée dans beaucoup d’autres applications. La plupart d’entre elles sont utilisées sur le corps. C’est pourquoi le LBR est bien sûr très important pour nous. Je pense par exemple à la thérapie laser pour effacer les tatouages, pour éliminer les poils ou les pigments cutanés. Nous avons besoin d’un appareil de médico-technique pour la thérapie laser. Un robot certifié pour l’intégration dans un produit médical nous est ici d’une grande aide. C’est pourquoi le LBR est indispensable pour l’avenir de la robotique. »

Réglages des cookies OK et découvrir KUKA

Ce site internet utilise des cookies (en savoir plus) afin de vous proposer le meilleur service en ligne. Si vous continuez à utiliser notre site internet, nous n’aurons recours qu’aux cookies techniquement nécessaires. Si vous cliquez sur « OK et découvrir KUKA », vous acceptez en plus l’utilisation de cookies de marketing. En cliquant sur « Paramètres des cookies », vous pouvez sélectionner le type de cookies employé.

Réglages des cookies