Choisissez votre emplacement:

Pays

L’art de la brasserie au plus haut niveau : la palettisation de caisses de bière

Petite, mais raffinée - telle est la devise de la brasserie privée Christian Fiedler, située dans le village saxon d’Oberscheibe. Avec 18 collaborateurs, l’entreprise familiale produit avec beaucoup de succès des bières premium selon l'art allemand de la brasserie. Un robot KUKA palettise les lourdes caisses de bière, ce qui facilite le travail des collaborateurs.


Une chaîne de création de valeur innovante pour la bière, une automatisation cruciale.

« Le grand homme est en avance sur son temps. Le sage l’accompagne sur tous les chemins. L’intelligent l’exploite comme il se doit. Le sot s’oppose à lui. » « Le dicton de la semaine » est inscrit au-dessus du proverbe sous film transparent à l’entrée de la brasserie privée Christian Fiedler. Pourtant, ici, dans le paisible village d’Oberscheibe, dans les Monts Métallifères saxons, le temps semble s’être arrêté. La brasserie est installée dans des murs datant de deux siècles entourés de nature. On se croirait vraiment en pleine campagne s’il n’y avait pas la route nationale 101 qui relie Berlin à Aue, et s’il n’y avait pas cette petite brasserie animée de la famille Fiedler.

Fidèle à la tradition et orienté vers l’avenir

Christian Fiedler, 63 ans, est le Chef Senior. Un maître brasseur aguerri, selon lequel une bière de première qualité conforme à l’art allemand de la brasserie repose sur les éléments suivants : l’attachement au terroir, un artisanat traditionnel et l’assistance des moyens les plus modernes pour répondre aux attentes de qualité les plus élevées. Une petite pelleteuse se trouve actuellement à l’entrée de la cour intérieure. Le pavage à l’entrée du « Bräustüberl » doit être remplacé. « Il y a toujours quelque chose à faire », dit Christian Fiedler. « C'est là que se trouve notre dernier bijou », dit-il en montrant l’installation de palettisation automatisée devant la chaîne de mise en bouteilles. 
Die Privatbrauerei Fiedler im Erzgebirge
La brasserie privée Fiedler dans les monts Métallifères

Le KR QUANTEC soulage les collaborateurs lors de l’empilage des caisses de bière

Un robot KUKA KR 180 PA à 5 axes de la série QUANTEC charge et décharge des couches entières de caisses de bière, pleines ou vides, à l’aide de ses bras verts Fiedler, en entrée et sortie des lignes de marchandises. « Cela ne nous procure pas seulement un grand soulagement pour les travaux fatigants mais nous permet également de bénéficier de nouvelles possibilités d’utilisation de notre personnel qualifié à d’autres endroits de manière plus efficace et moins fatigante. » Il a ajouté qu’en ces temps de pénurie croissante de main-d’œuvre dans le secteur de la brasserie, cela ne serait jamais assez apprécié. Ici, on dit « Bonne chance ! » dans la bonne tradition des mineurs. « La chance sourit aux audacieux », sait Christian Fiedler.
Christian Fiedler est le Manager, un maître brasseur aguerri

Sur la voie de l'industrie agroalimentaire automatisée 

Dans le secteur de la brasserie, comme dans l’industrie des boissons en général, évoluer avec son temps signifie toujours automatiser. C’est la spécialité de Till Beyer et de la société Beyer Maschinenbau GmbH de Roßwein. Il s’agit, comme Fiedler, d’une entreprise familiale dont les racines remontent à 1862. Les techniques de palettisation, de convoyage et d’emballage automatisé ainsi que les installations complètes axées sur la technique des boissons et le secteur agroalimentaire sont construites en interne et livrées sous forme de solutions parfaitement adaptées, si nécessaire avec une robotique intégrée, puis mises en service et suivies par le SAV.

Till Beyer, directeur général de la société Beyer Maschinenbau GmbH, spécialisé dans l’automatisation dans l’industrie des boissons

Mieux vaut tard que jamais 

« Nous avons eu les premières discussions avec Fiedler au sujet de la palettisation automatisée des bouteilles dès 2005 », se souvient Till Beyer. Mais ensuite, l’entreprise avait eu d’autres sujets à traiter et avait reporté l’investissement dans l’installation d'applications de palettisation. « Les PME sont comme ça. Dans ce cas, nous, constructeurs de machines et intégrateurs, devons simplement faire preuve d’un peu plus de patience. » En 2018, le moment était venu : chez Fiedler, la palettisation et la dépalettisation, qui représentent un travail fatigant, devaient à l’avenir être prises en charge par un robot. 

La palettisation des lourdes caisses de bière est assurée par un KR QUANTEC PA, ce qui soulage les collaborateurs

Compact, puissant et infatigable 

La technique est fournie par un KUKA KR QUANTEC PA à 5 axes - un multitalent de structure modulaire. Celui-ci peut déplacer des charges allant jusqu’à 180 kilogrammes. Chez Fiedler, le robot prélève jusqu’à quatre caisses de bière en même temps avec son préhenseur. Il soulève les caisses vides de la palette sur le convoyeur et les caisses de boissons provenant de la mise en bouteilles du convoyeur à rouleaux directement sur la palette. 800 bouteilles réparties dans 40 caisses peuvent ainsi être placées sur une palette-europe qui est ensuite transférée par chariot élévateur de l’installation de palettisation vers l’entrepôt de départ ou directement sur le camion.

Investir dans l’avenir

Les solutions d’automatisation sont le dada personnel de Thomas Fiedler, le fils de Christian Fiedler. Le maître brasseur incarne la cinquième génération et a rejoint l’entreprise familiale en 1999. Depuis, il s’occupe de manière particulièrement intensive de toutes les questions techniques. « Nous savons que nous devons investir en permanence pour rester à la pointe de la technologie », explique Thomas Fiedler. Pour lui, cela signifie que, comme pour l’utilisation de robots, il veut toujours comprendre complètement la solution visée et la mettre en œuvre ensuite de manière cohérente et comme un pack complet.
Le maître brasseur Thomas Fiedler allie l’art traditionnel de la brasserie selon le « décret sur la pureté de la bière » avec le courage d’innover

L’automatisation est un plaisir

« Il n’est pas question pour moi de faire les choses à moitié. » De nombreuses PME de son secteur auraient encore peur de l’automatisation. « Ce n’est pas du tout nécessaire d'avoir peur. L’automatisation est un plaisir. » Avec Till Beyer, il a eu un très bon duo-collaboratif qui sait exactement ce qui est important dans l’industrie des boissons et qui est aussi capable de s’adapter aux conditions locales et ambiantes.
Dans l’industrie des boissons, l’automatisation est « introduite », comme ici, dans l’installation de mise en bouteilles. L’utilisation de la robotique devient alors facile

Optimiser les capacités disponibles

C’est précisément ce qu’exigeaient tout particulièrement les murailles historiques de la brasserie Fiedler. « Nous sommes à la limite des capacités de notre site en terme d’espace. C’est pourquoi les extensions ne sont possibles qu’en optimisant l’espace disponible », explique Thomas Fiedler. 
C’est pourquoi l’intégration de la cellule robotisée a exigé un travail sur mesure complexe. « Nous ne disposions que de 4 x 5 mètres pour l’installation de robots de palettisation et nous avions besoin de plus de place pour le passage vers la station de mies en bouteilles, afin de pouvoir également faire passer des europalettes devant les barrières qui entourent le robot », explique le maître brasseur pour décrire les conditions exigeantes. « Nous avons réussi », se réjouit-il. 
 
Le KR QUANTEC saisit les palettes-europe et les caisses de boissons aisément et avec extrême précision

La robotique dans la brasserie n’est pas une science

Mais pour le brasseur, il ne s’agit pas seulement d’intégrer physiquement l’installation. La technique d’automatisation doit également pouvoir être intégrée numériquement le plus facilement possible dans les processus en cours. « Le logiciel crée la base pour cela », rapporte Till Beyer. En tant qu’interface entre le robot et la commande de la machine, KUKA.PLC mxAutomation permet une mise en service, une programmation et un diagnostic simples de chaque robot KUKA par l’API - un système convivial, même sans connaissances spéciales en programmation de robots. Presque toutes les fonctions des contrôleurs de robots peuvent être appelées via l’API, KUKA.PLC mxAutomation propose en outre des bibliothèques de robots pour toutes les commandes API connues sur le marché.
La commande liée à l’installation est très intuitive grâce à KUKA.PLC mxAutomation. Les collaborateurs de la brasserie n’ont pas besoin de connaissances spéciales techniques en matière de logiciels.

Garantie de qualité grâce à une répétabilité élevée

Le père et le fils sont convaincus de la démarche d’automatisation de la brasserie privée. « Elle crée la base d’une qualité élevée et constante de nos bières premium. Il y a là plus d’avenir que dans une guerre des prix délicate qui a malheureusement touchée de nombreux domaines du marché de la bière », affirme Thomas Fiedler avec conviction. Et pour son père Christian, les innovations autour du processus de brassage sont également très amusantes : « Ça claque et ça siffle dans tous les coins quand j’arrive tôt le matin à la brasserie », dit-il avec un clin d’œil. « De la salle de brassage automatique au robot de palettisation, en passant par l’installation de mise en bouteilles automatisée, tout contribue à garantir une qualité toujours fiable et élevée de nos bières. C’est ce qui nous distingue et qui, au final, fait aussi la différence face à la concurrence. Notre bière doit tout simplement être bonne. Point, à la ligne. Nous ne faisons pas de compromis sur ce point. »
Chez Fiedler, le robot prélève jusqu’à quatre caisses de bière en même temps avec son préhenseur

La prochaine génération reprend le flambeau

Fin 2022, Christian Fiedler souhaite remettre l’ensemble des activités de la brasserie entre les mains de son fils Thomas. Celui-ci est très motivé. « La prochaine étape sera la modernisation de la mise en fûts. » Selon lui, la demande est forte. Cela devrait continuer. En effet, sa fille Vanessa commence tout juste sa formation de maître brasseur - la sixième génération est donc déjà dans les starting-blocks. Il semble que l’histoire de l’entreprise traditionnelle Fiedler dans les Monts Métallifères soit loin d’être écrite. Eh bien : bonne chance !

L’automatisation crée la base d’une qualité élevée et constante de nos bières premium. Il y a là plus d’avenir que dans une guerre des prix qui a malheureusement touchée de nombreux domaines du marché de la bière.

Thomas Fiedler, maître brasseur à la brasserie privée Christian Fiedler

Vous avez besoin d’aide pour l’automatisation de votre application ? 

N’hésitez pas à nous contacter, nous serons ravis de vous conseiller et de trouver ensemble la solution adaptée.

Livre Blanc : Solutions pour l'industrie agroalimentaire automatisée

Le traitement des aliments peut être pénible dans certaines conditions, par exemple lorsqu'il s'agit d'empiler de lourdes caisses de bière. C'est pourquoi de plus en plus de personnes recherchent des emplois présentant moins de risques de maladies et de blessures. Il en résulte une pénurie de main-d'œuvre.


Découvrez comment les solutions d'automatisation de KUKA peuvent résoudre le problème de la pénurie de main-d'œuvre.

Téléchargement du Livre Blanc

Trouvez des intégrateurs partenaires près de chez vous

Trouvez ici le partenaire adapté à votre secteur ou votre problématique.

Ce site internet utilise des cookies (en savoir plus) afin de vous proposer le meilleur service en ligne. Si vous continuez à utiliser notre site internet, nous n’aurons recours qu’aux cookies techniquement nécessaires. Si vous cliquez sur « OK et découvrir KUKA », vous acceptez en plus l’utilisation de cookies de marketing. En cliquant sur « Paramètres des cookies », vous pouvez sélectionner le type de cookies employé.

Réglages des cookies