Choisissez votre emplacement:

Pays

Des couteaux bien aiguisés : affûtage et polissage automatisés avec des robots

Pour pouvoir affûter de manière optimale les bords des couteaux de cuisine de haute qualité, l’entreprise taïwanaise Liow-Shye, derrière la marque Atlantic Chef, a acheté le premier robot KUKA il y a déjà plus de 20 ans. L’affûtage et le polissage automatisés par des robots y sont depuis longtemps à l’ordre du jour et Liow-Shye profite du soutien de longue date de KUKA Taiwan.


Solution individuelle : des décennies de confiance en KUKA

Ils tiennent bien en main, ont un équilibre optimal, la lame est parfaitement aiguisée et conserve son tranchant pendant des années : un bon couteau de cuisine doit être parfaitement adapté aux besoins respectifs des cuisinières et des cuisiniers. Depuis 1977, l’entreprise taïwanaise Liow-Shye Enterprise Co. a toujours perfectionné cette qualité avec la marque Atlantic Chef. Et depuis plus de 20 ans, le fabricant, qui emploie environ 160 personnes, ne mise pas seulement sur l’acier allemand, mais aussi sur la robotique allemande. Plus précisément, sur les solutions d’automatisation de KUKA. « Nous avons acheté notre premier robot KUKA en 1999 et il fonctionne encore aujourd’hui », raconte James Chang, directeur général de Liow-Shye. Entre-temps, plus de 30 robots de polissage et d’affûtage KUKA sont utilisés pour les couteaux d’Atlantic Chef - de l’affûtage au polissage en passant par la gravure du logo.

Hautement automatisés : des KR CYBERTECH polissent et affûtent les couteaux d’Atlantic Chef. 

Surface optimale pour les outils de cuisine

C’est surtout ce dernier point, le polissage des lames, qui mettait autrefois l’entreprise face à des défis. En effet : la qualité élevée et les bons résultats n’étaient pas toujours au rendez-vous, en fonction de l’employé qui se chargeait du travail. « Le polissage et l’affûtage des couteaux sont des facteurs clés lors de la fabrication de couteaux de grande qualité, c’est pourquoi nous avons décidé d’automatiser ce processus », explique M. Chang. Avant même que KUKA ne s’installe à Taïwan, il y a 22 ans, Liow-Shye misait sur les solutions d’automatisation de l’entreprise de technologie d’Augsbourg. Lorsque KUKA s’est finalement rendu sur place, à Taïwan, la collaboration s’est intensifiée. « Liow-Shye avait manifesté beaucoup d’intérêt pour la collaboration avec nos ingénieurs dans le but d’améliorer nos produits », raconte Alina Tsai, Country Service Manager chez KUKA Automation Taiwan.

En collaboration avec KUKA, Liow-Shye était à la recherche d’une solution non seulement rapide et flexible, mais surtout capable de fournir des résultats de qualité élevée.

Le polissage et l’affûtage des couteaux sont des facteurs clés dans la fabrication de couteaux de grande qualité, c’est pourquoi nous avons décidé d’automatiser ce processus.

James Chang, directeur général de Liow-Shye

Des robots industriels polissent la surface de manière automatisée

Aussitôt dit, aussitôt fait. Les lames des couteaux sont désormais affûtées et polies par plusieurs KR CYBERTECH. Ce type de robot industriel peut être utilisé pour tous types de couteaux, que ce soit pour la cuisine occidentale ou japonaise. Pour ce faire, le bras du robot saisit la lame d’acier et la tient contre l’affûteuse. En fonction de l’arête de lame souhaitée, le robot d’affûtage effectue cette opération selon un certain angle, avec les répétitions correspondantes et la pression nécessaire. « Cela nous a permis de réduire considérablement le taux d’erreur et la consommation de matériel », souligne James Chang. Depuis que le traitement automatisé des surfaces a été mis en œuvre, Liow-Shye bénéficie d’une qualité de produit élevée et stable.

Du plus grossier au plus fin, les préhenseurs savent exactement comment travailler au mieux les couteaux.

KR CYBERTECH en action pour des couteaux tranchants et finement polis

Tout en finesse et de façon très individuelle : chez Liow-Shye, les machines traitent la surface des couteaux de manière automatisée.

Affûtage, polissage et encore plus d’usinage automatisé

Après l’affûtage et le polissage des lames, un KR AGILUS grave le logo dans l’acier. Comme pour le poinçonnage, le bras du robot imprime la forme souhaitée dans l’acier à l’aide d’un outil spécial. Précision et qualité constante. La machine n’a pas besoin de beaucoup de place et peut fournir la précision nécessaire en très peu de temps. De plus, grâce à la lubrification à vie des engrenages, la vidange de lubrifiant n’est pas nécessaire et la maintenance est réduite. Cela garantit une productivité continue.

Une surface parfaite pour chaque couteau

Pour chaque type de couteau fabriqué par l’entreprise taïwanaise, le robot se voit attribuer une tâche spécifique afin de répondre aux différentes exigences. À l’aide du smartPAD KUKA et du logiciel, les robots d’affûtage et de polissage sont préparés en fonction des souhaits spécifiques. En effet, chaque type de couteau a besoin de son propre tranchant, qu’il soit fin ou dentelé, qu’il serve à couper du poisson, des tomates ou de la viande, qu’il s’agisse d’un couteau à éplucher courbé ou d’un couteau à lame particulièrement large pour broyer les os. Les formes, les épaisseurs et les poids varient.

Dans la mesure du possible, le matériau des couteaux ne doit pas être rayé lors de l’usinage.

Les machines doivent recevoir les informations appropriées et doivent également être en mesure de manipuler des matériaux et des poignées différents à chaque fois. C’est le logiciel qui permet aux robots d’appliquer différents types de déplacement (LIN / P to P) pour chaque couteau à chaque étape de la production. Il est ainsi possible d’obtenir une répétabilité et une précision de trajectoire extrêmement grandes ainsi que la pression nécessaire lors de l’affûtage de différents matériaux.

KUKA Taiwan soutient l’entreprise depuis de nombreuses années dans l’automatisation de sa production et nous travaillons ensemble pour continuer à optimiser le processus.

Alina Tsai, Country Service Manager chez KUKA Automation Taiwan

Pionnier du secteur en matière de technologie

« KUKA Taiwan soutient l’entreprise depuis de nombreuses années dans l’automatisation de sa production et nous travaillons ensemble pour continuer à optimiser le processus », explique Alina Tsai. L’intégration précoce de l’automatisation dans l’entreprise et la collaboration avec KUKA ont permis à Liow-Shye de devenir l’un des leaders du secteur en matière de technologie. Un aspect important est la durabilité. Les robots, comme celui qui a été mis en service en 1999, doivent pouvoir durer le plus longtemps possible et s’adapter aux nouveaux défis.

L’équipe de Liow-Shye a acquis un grand savoir-faire au fil des années et souhaite améliorer la production étape par étape.

Un service complet pour des éléments robotiques durables

Pour ce faire, James Chang et son équipe bénéficient d’une maintenance en temps réel directement sur place et d’inspections, de réparations et d’entretiens réguliers. « Au fil des années, KUKA et Liow-Shye n’ont pas seulement développé une relation client-fournisseur, nous sommes également devenus des partenaires industriels », souligne M. Chang. « Qu’il s’agisse de pièces de rechange ou d’assistance logicielle, KUKA nous a toujours apporté le soutien adéquat en temps voulu, ce qui nous a permis d’utiliser le robot depuis 20 ans. »

KUKA Taiwan répond toujours aux exigences industrielles et offre son soutien depuis l’idée initiale jusqu’à la programmation des robots pour l’usinage automatisé. « Grâce à notre expérience globale dans les industries les plus diverses, nous pouvons assister nos clients de manière optimale avec des solutions d’automatisation et des technologies adaptées », souligne Alec Lin, PDG de KUKA Automation à Taïwan. KUKA Taiwan propose un service complet, de la simulation du robot à la réalisation de l’application, y compris la formation du client, en passant par les services après-vente comme les packs de maintenance.

Pour obtenir des résultats optimaux, Liow-Shye n’a plus besoin de polisseurs qui travaillent manuellement sur le matériau. James Chang montre à KUKA comment les robots fonctionnent.

Des idées supplémentaires pour l’étape suivante

James Chang est un partisan convaincu de l’automatisation en collaboration avec KUKA. « Pour nos besoins, les robots KUKA ont une rigidité et une longévité adéquates. De plus, le logiciel fonctionne de manière stable », résume-t-il. Il mise sur le développement continu de nouvelles solutions avec KUKA à l’avenir et sur l’automatisation croissante de la production. En effet, si le polissage, l’affûtage et la gravure sont déjà presque entièrement pris en charge par des machines, des processus tels que l’emballage des couteaux sont actuellement encore réalisés à la main. M. Chang déclare : « Nous réfléchissons déjà aux autres parties de la production qui pourraient être prises en charge par des robots à l’avenir. » KUKA Taiwan accompagne toujours le fabricant de couteaux dans cette démarche.

Trouvez des intégrateurs partenaires près de chez vous

Trouvez ici le partenaire adapté à votre secteur ou votre problématique.

Nous utilisons des cookies

Ce site internet utilise des cookies (en savoir plus) afin de vous proposer le meilleur service en ligne. Si vous continuez à utiliser notre site internet, nous n’aurons recours qu’aux cookies techniquement nécessaires. Si vous cliquez sur « OK et découvrir KUKA », vous acceptez en plus l’utilisation de cookies de marketing. En cliquant sur « Paramètres des cookies », vous pouvez sélectionner le type de cookies employé.

Réglages des cookies