Choisissez votre emplacement:

Pays

La voie est libre pour l’automatisation : KUKA lance le premier Bin Picking intelligent sur le marché

En plongeant la main dans une caisse, en extraire certaines pièces : avec le logiciel KUKA.SmartBinPicking et les composants correspondants, nos robots sont parfaitement équipés pour ce travail. Pour la première fois, la solution pour l’automatisation est désormais disponible en pack sous forme de kit d’outils de vision, ce qui facilite son intégration dans la production.

6 octobre 2022


Dévracage grâce à l’application Bin Picking

Mettre la main dans un récipient et en retirer une vis, par exemple, sans se cogner le bras contre le bord, ne constitue pas un défi pour l’homme. Pour un robot, c’est une autre histoire. Pour qu’il saisisse la bonne pièce avec le bon angle dans la caisse, le mouvement doit être planifié avec précision. Il peut alors soulager l’homme d’un travail ennuyeux et monotone grâce au Bin Picking - de manière fiable, rapide et sans se fatiguer. Pour le calcul précis du mouvement du robot et de l’angle lors du Picking, KUKA a développé, en collaboration avec Roboception, l’expert en vision, un ensemble de technologies qui peuvent être intégrées dans le processus de production sans grand effort de programmation.

Le Picking en toute simplicité : avec la cellule de Bin Picking et le bon logiciel, la saisie dans différents récipients ne pose aucun problème.

Planification sophistiquée des trajectoires pour un Bin Picking sans collision

La caméra 3D de Roboception, comprise dans le progiciel technologique, envoie des images de l’environnement et des objets à prélever à un ordinateur pour une planification parfaite de la trajectoire sans singularité. Le trajet exact pour le bras du robot jusqu’à l’objet souhaité y est calculé, en tenant compte également des données de la structure du robot et du préhenseur. Le logiciel KUKA.SmartBinPicking calcule le trajet le plus efficace pour saisir les pièces dans la caisse sans que le bras du robot ne heurte rien. Grâce à cette planification des trajectoires sans collision, les temps d’arrêt sont réduits au minimum. Lors de la reconnaissance des objets - qu’ils soient désordonnés ou non - le logiciel donne en outre la priorité aux pièces qui seront saisies en premier par le robot. Par exemple, parce qu’elles se trouvent sur le dessus.

Voilà ce qui fait fonctionner le dévracage : l’automatisation grâce à Machine Vision 3D.

Processus d’apprentissage basé sur l’IA pour l’optimisation du modèle CAO

La reconnaissance d’objets est entraînée au préalable dans un environnement de simulation photoréaliste. Dans ce cas, le modèle CAO est optimisé en ce qui concerne les réactions aux couleurs, aux matériaux et aux conditions d’éclairage. « Chaque objet qui doit être saisi dans une caisse est entraîné à l’avance pendant un certain temps dans cet environnement de simulation assisté par l’intelligence artificielle. Ce processus d’entraînement peut se dérouler pendant la nuit, de sorte que l’application peut être utilisée dès le lendemain », explique Michael Hohenäcker, gestionnaire de produits pour la manutention et la vision chez KUKA. L’utilisation de l’IA permet d’optimiser la reconnaissance pour n’importe quel objet de manière à ce qu’il puisse être identifié même dans des scénarios difficiles.

KUKA.SmartBinPicking : découvrez le logiciel et ses fonctions

Le logiciel KUKA.SmartBinPicking offre la combinaison parfaite entre la reconnaissance d’objets basée sur l’IA et la planification précise de la trajectoire du robot. En un tour de main, les pièces sont retirées d’une caisse à grande vitesse et sans risque de collision.


Avec KUKA.SmartBinPicking, le client bénéficie d’un progiciel technologique qui lui permet de contrôler le dévracage de manière simple et efficace.

Michael Hohenäcker, gestionnaire de produits pour la manutention et la vision chez KUKA
Bin Picking de grande précision pour n’importe quel objet : grâce à un capteur, le robot peut reconnaître rapidement la pièce.

Bin Picking intelligent pour encore plus d’automatisation

De plus, grâce à la collaboration avec Roboception, KUKA a réussi à transférer la planification des trajectoires sur un ordinateur externe et ainsi à ne pas solliciter la puissance du contrôleur de robot. Cela présente un avantage bien précis : « Pendant que le robot effectue la saisie dans la caisse, la planification de la prochaine trajectoire est déjà calculée en parallèle », explique M. Hohenäcker. Cela permet de réduire les durées de cycle. Les clients gagnent également du temps lors de l’intégration de la solution. Grâce à une technologie de Web moderne pour la configuration, le client peut visualiser son cas exact dans un modèle 3D et contrôler très facilement les spécifications dans le système. Pour cela, il suffit d’avoir des connaissances de base en robotique, mais pas d’expérience approfondie en programmation.

Télécharger les nouvelles

Télécharger le PDF

Nous utilisons des cookies

Ce site internet utilise des cookies (en savoir plus) afin de vous proposer le meilleur service en ligne. Si vous continuez à utiliser notre site internet, nous n’aurons recours qu’aux cookies techniquement nécessaires. Si vous cliquez sur « OK et découvrir KUKA », vous acceptez en plus l’utilisation de cookies de marketing. En cliquant sur « Paramètres des cookies », vous pouvez sélectionner le type de cookies employé.

Réglages des cookies